Z’avez vos papiers ? (partie 2) : OUI !

Comme je vous l’avez indique dans le precedent article sur le sujet, je devais valider mon code en prenant le « behind the wheels test » (litteralement, examen derriere les roues). En effet, le permis temporaire qui m’avait ete delivre a l’obtention de mon code (test ecrit) n’etait valable que 2 mois. Une fois les 2 mois ecoules, il faut tout repasser !
Je me suis donc empresse de prendre un rendez-vous aupres du DMV. Eux, par contre, ne se sont pas empresses de me le donner. 😦
Pour prendre un rendez-vous pour l’examen de conduite, encore une fois plusieurs possibilites :
– le prendre en ligne sur Internet, comme pour l’examen ecrit
– le prendre par telephone
– reserver un creneau le jour de l’obtention du code, directement au bureau.
Le « probleme » avec la seconde solution, c’est que du coup le test sera fait dans le meme bureau de DMV, pour moi… San Francisco. Hors, il est beaucoup plus difficile de passer le test ici que dans les villes alentours !
Ne pouvant pas reserver le bureau de San Mateo en ligne (celui que j’avais choisi), j’ai donc subi les 10 minutes d’attente au telephone et finalement decroche mon rendez-vous pour dans…3 semaines, le 13 avril.

Restait maintenant a mettre toutes les chances de mon cote en preparant ce test.
D’abord, en discutant avec ceux qui l’avaient deja passe. Simple, mais efficace. 🙂 Ensuite, en ecumant les ressources mises en ligne par le DMV de Californie, a savoir une pelletee de videos sur Youtube ! Tres bien faites en tout cas ces videos, je les recommande aux futurs eleves. 🙂
Enfin, parce que decidement rien ne remplace la pratique, il me fallait conduire. Bon, c’est sur, ca revient vite, surtout avec plus de 10 ans de conduite derriere moi. Mais il y a suffisamment de regles subtiles et de difference de comportement des voitures qui, je le rappelle, sont des automatiques pour la plupart, pour necessiter de se « remettre en selle » un minimum.

Ne possedant bien sur pas de voiture, je suis donc passe par le systeme Zipcar pour pouvoir en louer une. Et, puisque je ne suis pas encore tout a fait debile, j’ai loue la meme pour passer l’examen. 🙂
A titre d’information, c’est tout a fait legal de louer une voiture pour passer l’examen de conduite. Il faut juste pour cela disposer d’un justificatif d’assurance sur la voiture louee.

Le grand jour arrive, je me suis presente au bureau, non sans reperer les alentours auparavant. La partie administrative evacuee (en gros, presenter son permis temporaire et l’assurance), venait ensuite l’examen. Apres un bref diagnostic de ma connaissance de la voiture, la conduite a dure environ 20 a 25 minutes, dans les rues autour. Parking marche avant, marche arriere, pas de rentree d’autoroute, bref, rien de tres sioux.
Au final, je m’en tire avec 2 fautes mineures, sur les 15 autorisees (sur la grille d’evaluation de l’examinateur – en Anglais bien sur). Mieux que le code, assurement ! 🙂 Youhouh! Je suis meme felicite par le pere du candidat qui passait apres moi. 🙂 La secretaire, quand a elle, m’a gratifie d’un « welcome in California » certes un peu passe de mode apres ces quelques 9 mois, mais qui fait toujours plaisir. 🙂
On sait donc tout de suite si on reussit le test, ce qui est cool. Ensuite, on repart avec sa voiture (!) et son permis temporaire, avant de recevoir le precieux sesame quelques jours apres (une dizaine pour moi) par la poste. Et ca donne ca :

Mon permis californien

Mon permis californien

Maintenant, je peux non seulement parcourir les routes US a ma guise, mais ausis ne plus passer pour un simple touriste a presenter mes papiers Francais a tout va ! Et ca, ca contribue a se sentir bien ici, que j’appelle dorenavant San Francisc-home

Publicités

Z’avez vos papiers ?

Si je compte bien, cela fait maintenant plus de huit mois que je suis sur le territoire americain. Comme le temps passe vite ! Entre installation, travail intense, visites, decouvertes, soirees et j’en passe, je n’ai encore pas pris le temps de faire certaines choses assez utiles par ici.
Je veux notamment parler du permis de conduire Californien.

Lorsque vous debarquez en touriste sur le territoire US (ce qui etait mon cas lors de ma premiere visite en… Janvier 2008), vous avez le droit de conduire une automobile avec votre permis Francais. Meme la demarche du permis international, delivre sur demande a la Prefecture, pourtant recommandee, ne semble pas indispensable ici. Les autorites feront plus confiance a votre permis Francais, plastifie, qu’a un vulgaire document avec une photo agrafee dessus…
Ceci etant dit, lorsque vous debarquez avec un visa, c’est totalement different. Officiellement, lorsque vous vous installez aux US, vous avez quelque chose comme 10 jours pour vous inscrire au DMV. En pratique, ce n’est pas reellement le cas car vous devez d’abord avoir un numero de Securite Sociale, une adresse valide, etc.
Cependant, vous ne pouvez plus conduire avec votre permis Francais. Pire, vous devez meme repasser le code et la conduite, version californienne.

Le code, tout d’abord.
Toutes les regles a connaitre se trouvent dans le California Driver Handbook, edite par le California Department of Motor Vehicles (DMV). Cette institution gere les examens et la delivrance des permis, mais aussi les plaques d’immatriculation, la delivrance de cartes d’identite voire les fomulaires d’inscription pour les elections.
Ce « handbook » donc, ou guide de conduite, est un livret d’environ 80 pages. Il est moins touffu que le bouquin Francais, et se presente beaucoup plus comme un condense de reflexions basees sur le bon sens que comme un veritable livre de preceptes. Il regorge neanmoins de chiffres qui se revelent importants a connaitre. Le veritable danger est de se laisser endormir par son cote abrutissant, en laissant echapper les quelques points subtils glisses ca et la au fil des pages. C’en est accentue par les memes phrases ressassees en differentes sections de l’ouvrage.
Finalement, mon but ultime n’etant pas de publier une critique de ce qui reste un support, je m’y suis plonge avec beaucoup de douleur mais m’en suis sorti.
A la fin de ce guide, on trouve 2 tests reprenant des questions sorties des veritables questionnaires d’examen en vigueur au test ecrit du DMV. 2 tests de 8 questions chacunes, pas suffisants pour couvrir tous les sujets et mettre en lumiere la veritable perversite des tests…

Le DMV possede un site internet sur lequel il est possible d’effectuer tout un tas de demarches, notamment se documenter, imprimer la derniere version du guide de conduite ou prendre des rendez-vous. C’est sur ce site que j’ai pris rendez-vous pour passer mon permis ce mardi 10 mars 2009. Auparavant, j’avais pris soin de faire les 5 autres tests, egalement disponibles en ligne.

Ce matin donc, me voici en piste pour ce fameux examen ecrit.
Premiere etape, remplir un formulaire pour vous identifier. Attention pour les etrangers, bien faire etat de votre permis de conduire etranger si vous en possedez un; cela vous permettra d’obtenir un permis temporaire en lieu et place d’un permis d’apprenti : vous pourrez donc conduire tout seul, avantage non negligeable !
Vous vous voyez ensuite attribuer un numero d’appel, comme a l’ambassade ou au SSA, ou dans toutes les administrations US d’ailleurs. Vous patientez… Une fois appele, vous vous presentez au guichet. Vos documents remplis, vous passez alors un test de vision. Enfin si on peut appeler ca un test de vision. Les caracteres sont tellement gros qu’on peut les lire sans difficulte du fond de la piece… Ensuite vous payez vos $28 (le tarif augmente periodiquement) et vous… refaites la queue pour vous faire prendre en photo et collecter votre empreinte digitale.
Vient enfin le moment tant attendu, l’examen.
J’avais demande le test en Anglais. On me remet donc un document contenant 18 questions, 3 choix par questions, une seule bonne reponse a chaque fois. J’ai tout mon temps pour y repondre.
Je ne sais pas si c’est le « good luck » de l’examinatrice qui m’a trouble ou le test qui etait reellement pernicieux, mais j’ai fait 7 fautes au premier essai, alors qu’on n’a le droit qu’a 6. :/ Je n’en reviens toujours pas.
Pas grave : j’ai paye mes $28, et ceux-ci valent pour 3 essais. Je retente donc ma chance, le temps de refaire la queue et de reprendre une feuille d’examen.
Cet essai est le bon ; certes je fais encore 2 fautes, mais je repars avec le permis temporaire en poche.
A present, j’ai 2 mois pour passer le test de conduite. Deux mois durant lesquels je peux quand meme conduire seul avec mon petit bout de papier ! Si si ! Ca me laisse un peu de temps pour m’exercer, et peut-etre en profiter pour sortir un peu de la ville…

La suite au prochain episode…

D’autres retours d’experience parmi les expatries californiens :
– Cedric : http://blogdecedric.free.fr/blog/index.php?post/2008/08/07/Day-143-Permis-de-conduire et http://blogdecedric.free.fr/blog/index.php?post/2008/09/08/Day-175-Mon-permis-de-conduire
– Cecile et Julien : http://www.ledem.net/blog/?p=218, http://www.ledem.net/blog/?p=219 et http://www.ledem.net/blog/?p=220
– le site du DMV Californien : http://www.dmv.ca.gov/

« Patientez-vous… »

Cette locution maladroite est definitivement l’expression marquante de mon voyage a Paris fin Mai, lors de ma quete du Visa. 🙂

Cela n’etonnera personne, je considere en effet ce jour comme une etape cruciale dans le processus de « relocation » (ensemble des etapes permettant le transfert du pays d’origine vers la destination souhaitee).

C’est pourquoi je n’etais pas forcement rassure a l’approche de l’Ambassade des USA, avenue Gabriel. Au menu, des bus de Gendarmes devant l’Ambassade, des policiers qui me font tourner en bourrique, un premier refoulement et une course contre-la-montre pour faire garder ma valise…

Heureusement, malgre les 2h40 qu’aura dure ma visite a l’ambassade au total, cette expression entendue au micro alors qu’ils avaient quelques problemes techniques avec leurs panneaux d’affichage m’a redonne le sourire.

Sorti de la, j’ai pu aller me restaurer tranquillement, faisant une halte au passage dans un magasin Maille, histoire de m’assurer que la veritable Moutarde de Dijon etait bien distribuee aux US… Oui, chacun ses priorites. 🙂

S’en est suivi une visite au pas de course de quelques hauts-lieux de la Rebublique et de la Capitale,

Vendome de Pise

Iron trees

avant de rentrer par le TGV sur Grenoble en compagnie des juniors du Comite de l’Isere de Tennis…je vous confirme, il y a plus calme, comme voisins de wagon.