Et ca dure…

La soiree du 14 Aout dernier (oui je sais, ca remonte !) a ete l’occasion de decouvrir un des sports majeurs aux USA, le Base-ball.
Sport olympique, comme vous avez du le constater lors des derniers JO a Pekin, c’est egalement un sport national majeur ici aux US, au meme titre que le Football (Americain pour les francophones), le hockey ou encore… la paranoia et la goinfrerie a tout heure. Bon je m’egare tout en etant mauvaise langue.

Le public regardant le match...

Le public regardant le match...

Outre la volonte de decouvrir ce sport un jour ou l’autre, il faut dire que ce soir-la nous (les employes de Yahoo!) etions bien motives par les tickets gratuitement mis a disposition. Me voici donc parti en compagnie de quelques autres Yahoo! en direction du stade des San Jose Giants (les faux), le Municipal Stadium.
Sherm, Cecile et Julien

Sherm, Cecile et Julien

Contrairement a l’AT&T park, l’antre des San Francisco Giants (les vrais), le stade municipal n’est pas tres grand, donc n’aurait tres certainement pas pu accueillir tous les Yahoos et leurs conjoints ! Yahoo! savait ce qu’il faisait neanmoins…

Arrives vers 19h30, le match semblait avoir debute depuis 1/2 heure deja. Pas de quoi s’affoler, les gens continuent d’arriver, s’installent, discutent, vont chercher a manger, a boire, etc. Certains regardent le match.

Pret a renvoyer la balle ?

Pret a renvoyer la balle ?

Oui car pour les gens d’ici, aller au match c’est comme aller au cinema, a un festival, voire a un concert. On y va plus pour dire qu’on y est alle que pour profiter du moment ou l’on y est. Je ne sais pas si ca a du sens, mais contrairement a un match de football en France, ou les supporters en parlent avant, vont au stade en avance et encouragent leur equipe, sont attentifs, ici ils ont l’air de plus prendre ca comme un spectacle.
La encore j’exagere, certains sont derriere leur equipe, et reagissent au match. Mais l’ensemble est moins passionne, semble-t-il.
Apres quelques temps, personnellement j’ai compris pourquoi : un match de base-ball est long, hache, entrecoupe d’arrets de jeu, eux meme combles par des petits shows annexes. Du coup c’est tres difficile de rester concentre sur le match, on a du mal a discerner quand ca joue et quand ca joue pas, quand c’est important ou non, etc. Encore plus lorsque l’on ne connait pas toutes les regles ou surtout comment on compte les points.
D’ou le titre, tant le match aurait pu etre sponsorise par Duracell… comprenne qui pourra.
A retenir parmi les faits marquants du match : le jeu des chaises musicales, le concours de YMCA dans le public, l’interpretation du God Bless America par une jeune fille et enfin le cassage d’oreille par le speaker du stade apprenant a la foule comment faire un beau Yodel.
Bref vous l’aurez compris, je n’ai pas retenu grand chose du match, a part que le match fini, les adversaires du jour ont conteste et ca a du repartir pour 10 minutes…
La nuit bien tombee, il etait alors temps d’assister au deuxieme effet Kiss-cool propose par Yahoo!, a savoir un sympathique feu d’artifice ! L’histoire ne dit pas s’ils ont voulu rattraper le feu d’artifice du 4 Juillet dans le brouillard…
Au final, meme si notre match n’a pas ete le plus long de l’histoire (2h30 contre des matches qui peuvent aller jusqu’a 3 ou 4h!), l’experience n’a pas ete des plus convaincantes. Je retenterai peut-etre le coup a San Francisco, a voir.

Un autre avis sur la question : le post de Julien et Cecile.
Mes photos prises pendant le match.

Autour de chez moi : Le Lafayette Park

Afin que vous situiez dans quel environnement j’evolue, laissez-moi vous inaugurer un autre type d’article (j’espere arriver a en faire plusieurs :D), intitule « Autour de chez moi ». Le concept est double : premierement, je souhaite decouvrir le quartier dans lequel je vis, en quelque sorte me l’approprier ; ensuite, le connaissant mieux, je peux vous le faire decouvrir.

Bienvenue au Lafayette Park !

Bienvenue au Lafayette Park !


Il y a 2 semaines, je suis donc parti au Lafayette Park, localise a 4 blocs de chez moi (environ 10 minutes a pied). Il existe de nombreux parcs publics comme celui-ci dans San Francisco, de differentes sortes et differentes tailles.
Ce parc porte bien sur le nom du renomme Marquis, en l’honneur de son role dans la Revolution Americaine.
Lafayette Park - partie Sud-Ouest

Lafayette Park - partie Sud-Ouest


Situe dans le quartier « Pacific Heights », il couvre une surface de 4 « blocs-carres » 😀 Suivant le relief du quartier, il conserve une partie en pente, etagee pour les « chemins », et une autre plus plane. Certes, ce n’est pas un grand parc type « Hype Park » (je pense que ca equivaut a la Frange Verte!), c’est quand meme un endroit tres agreable.

Dans sa partie basse, soit celle bordant Gough Street, le parc est plutot decouvert, en pente donc, avec quelques chemins plutot goudronnes et qui serpentent. Quelques bancs et fontaines ornent le coin, tandis que sur la gauche (cote California Street), se trouvent deux terrains de tennis en acces libre.

A labri, sur la partie la plus haute du parc

A l'abri, sur la partie la plus "haute" du parc


Un peu plus haut, c’est une partie boisee qui nous accueille, avec une petite clairiere et une ambiance de sous-bois agreable. Oui bon, ca n’a pas le meme charme que nos sous-bois, avec leurs douces senteurs, mais enfin on s’en contente, car je rappelle que nous sommes en ville !
Bronzette, jeux et promenades sont quelques activites a faire au Lafayette Park

Bronzette, jeux et promenades sont quelques activites a faire au Lafayette Park

De l’autre cote de la butte ou colline, c’est plutot une ambiance de parc d’enfants, ou parc type Maurice Thorez (pour les Grenoblois) justement. Certaines personnes jouent, d’autres se promenent avec leur(s) chien(s), d’autres encore profite des beaux jours pour se faire bronzer. Normal car l’apres-midi, c’est la partie la plus ensoleille du parc.

La prison dAlcatraz, vue du Lafayette Park

La prison d'Alcatraz, vue du Lafayette Park

Sur le versant Nord, il est possible d’admirer un paysage agreable, dont le point d’orgue est la vue sur la baie et la prison d’Alcatraz.
Ce parc est donc une bonne alternative a une ballade en ville ou a une expedition pour partir a la campagne, puisqu’il offre a la fois espaces verts, de detente et de pratique sportive. En plein coeur de la ville, les arbres protege pourtant beaucoup du bruit environnant, ce qui est tres appreciable. A Decouvrir, donc ! 😉

YAFEFY: Yet Another Fun Event From Yahoo! – Un nouvel evenement fun offert par Yahoo!

Dans la plupart des societes, Yahoo! incluse, il est de coutume de faire des soirees de Noel ou de fin d’annee, afin de celebrer…Noel, ou la fin de l’annee, recompenser les salaries pour les efforts fournis tout au long de l’annee, et passer du bon temps entre collegues.

Lentree du camp Yahoo! avec Cedric

L'entree du camp Yahoo! avec Cedric


A cela, Yahoo! ajoute chaque annee le pendant estival, a savoir un evenement en plein-air. Contrairement au repas de fin d’annee, ou seul le conjoint est convie, ici toute la famille peut venir. L’evenement prevoit alors tout un tas d’activites pour les petits et les moins petits : outre un pique-nique geant, les participants peuvent pratiquer un peu d’escalade, jouer a quelques jeux d’adresse, faire de l’auto-tamponneuse, gagner le gros lot au bingo etc.
Nascar... ou presque.

Nascar... ou presque.

Lescalade montee sur...remorque !

L'escalade montee sur...remorque !

C’est aussi bien sur l’occasion de discuter avec de nouvelles personnes, sortir du cadre du travail pour decouvrir leur famille, leurs centres d’interet.
La encore, Yahoo! fait les choses bien car tout est paye, y compris la navette qui ramene les personnes vers le Caltrain. Les goodies* associes sont par contre payants, mais apres tout c’est bien normal !
Nous avons tres beau temps a San Mateo ce jour-la, alors que San Fran’ etait une fois de plus noye sous une grosse nappe de brume. Partis avec Reem, son mari et Cedric, nous avons bien apprecie ces quelques heures passees a l’exterieur, dans les installations de Bay Meadows, qui n’est autre que l’hippodrome de San Mateo. Peut-etre y reviendrai-je pour y apprecier quelques courses hippiques…

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

Voir l’article de Cedric sur le meme sujet.
D’autres photos de cet evenement.

* : Voir explication lettre G.

He, dis, t’aurais pas mange de l’ail par hasard ?

Comme je vous le disais dans un precedent article, samedi 26 Juillet 2008 etait le second jour de la 30eme edition du Festival. Non, je n’etais malheureusement pas au festival Hadra, mais au Gilroy Garlic Festival.

La mascotte

La mascotte


Ce festival, qui se deroule chaque annee, celebre la production phare de la ville de Gilroy, situee au sud de San Jose.
Mais alors me demanderez-vous, comment diable celebre-t-on l’ail par la-bas ? He bien, tout d’abord, en reunissant les producteurs, fabricants de produits transformes, revendeurs et bien sur consommateurs d’ail dans un meme lieu. Ensuite, en fournissant a ces divers interlocuteurs des dizaines de stands de nourriture, a base d’ail…ou pas. Enfin, en proposant des souvenirs -chers payes- sur le theme de l’ail, de la gousse ou de la tresse.
Au final, il etait possible de deguster tout un tas de denrees a base de ce bulbe, des plus classiques comme des penne au pesto, crevettes l’ail, jusqu’au plus insolites, les frites a l’ail, du popcorn gout ail et meme la fameuse glace a l’ail !
Le Menu du Jour...

Le Menu du Jour...


A cote de ces innombrables stands, aupres desquels les « autochtones » etaient masses des 10h30, d’autres stands plus classiques proposaient a l’achat des chapeaux, porte-cartes, tableaux, bibelots en tous genres. 3 ou 4 « scenes » etaient dediees aux evenements jalonnant la journee, d’un concours de cuisine a base d’ail, au concours de danse orientale, en passant par le concert de groupes locaux reprenant des standards Rock. Enfin, il etait possible de se refraichir sous les rain rooms, propulsant des micro-goutellettes d’eau, ou sous les nombreux hauvents mis a disposition. Malgre tout, la chaleur etait etouffante, et m’a conduit jusqu’au mal de tete. Arrives vers 10h30, nous avons finalement quitte les lieux vers 15h, non sans avoir appris que Gilroy etait jumelee avec 5 autres « capitales de l’ail » dans le monde, dont Saint-Clar, dans le Gers. Si l’ete de l’ail vous tente et que vous ne pouvez pas attendre l’annee prochaine pour assister a cet evenement monstrueux, vous pouvez toujours tenter votre chance la-bas, il n’est peut-etre pas trop tard.

Les + :
+ Une decouverte, content d’avoir vu ca au moins une fois
+ Les degustations gratuites
+ La glace a l’ail, offerte et c’est tres bon !
+ Les divers evenements, quelques jolies danseuses, un show culinaire

Les – :
– Une chaleur etouffante, mais les organisateurs n’y peuvent rien
– Ah le marketing… des affiches a $10, des tabliers simples a $20 :/
– Une cuisine trop, vraiment trop grasse, et peu adaptee aux grosses chaleurs (qui a envie de manger des pates au pesto sous 32 degres a l’ombre ?)
– Pas vraiment un festival a faire tous les ans, sauf pour renouveler son stock de pickles a l’ail !

Une autre vision : Cedric a propos de ce meme evenement (+photos)
Plus d’infos sur : www.gilroygarlicfestival.com (Anglophone)
Video de danse orientale sur une des scenes du festival :

Plus de photos a venir… (enfin si j’arrive a resoudre mes problemes techniques)

Un week-end festif place sous le signe de la… chauve-souris !

Un titre un peu curieux je vous l’accorde, mais qui va prendre tout son sens apres quelques lignes.
Ayant prevu de voir rapidement Batman: The Dark Knight, je devais absolument voir Batman: begins avant. Les fans de comics connaissent ces questions de continuite et ceux de series savent que l’ordre de visionnage des episodes, c’est important ! 😀

Begins Batman

Nous avons donc entrepris de voir cet episode chez Cedric, en compagnie de Gilles. Pourquoi chez Cedric vous demandez-vous surement. Parce qu’il a un ecran LCD de malade, pardi ! 😛
Apres un sympathique repas pris dans un resto mexicain sur Mission -Carne con Chile, pour les amateurs- nous avons donc file regarde ce qui s’averera etre un tres bon film, beaucoup plus reussi que les derniers opus, dont le role titre etait revenu a Val Kilmer puis George Clooney.
Ici c’est donc un acteur beaucoup moins connu -pour le moment- qui endosse le costume, Christian Bale. Brievement pour les connaisseurs, c’est un Batman beaucoup plus noir que l’on retrouve ici, et qui revient aux origines de l’histoire, donc adapte a ceux qui « debarquent » dans l’univers. A la fin du film, un appel est donc fait a la suite, puisque l’on decouvre une carte joker, censee bien sur rappeler le « vilain » du meme nom. Bref, j’etais gonfle a bloc pour aller voir la suite, prevue pour dimanche soir.
Le lendemain samedi, un tout autre programme nous attendait : nous avons pris la route direction Gilroy, afin d’assister au fameux Gilroy Garlic Festival, soit le festival de l’Ail de Gilroy. Ce festival fera l’objet d’un article a lui tout seul.
Revenus du festival, nous avons fait une halte au mall de Santa Clara, communement appele Valley Fair. Voir la definition de « Mall » a la section M de ce blog. Apres un petit tour et quelques achats, nous sommes rentres fourbus de notre journee, a peine la force de faire quelques courses et me voila litteralement couche devant la tele pour voir les resultats du contre-la-montre du Tour de France.
Dimanche etait le jour tant attendu du Camp Yahoo!, baptise Yahoo! Rocks. Grosso modo, il s’agit d’un evenement ouvert a tous, et specialement dedicace aux enfants. La encore, j’y reviendrai dans un prochain article.
Devant me rendre a Oakland pour une prise de sang, je suis finalement arrive au cinema vers 19h30, pour prendre ma « bat-place ». Malheureusement, l’annonce tombe 2 personnes devant moi : plus de place pour Dark Knight a 20h ! Degoute, je cherche un moyen de contacter Gilles et Cedric, mais en vain (je vous rappelle que je n’ai toujours pas de portable…).
Decu d’avoir fait tout ce chemin, de m’etre presse etc pour rien, je prends finalement ma place pour 21h15, et decide de m’accorder un petit en-cas (dedicace a Amelie 😉 ).
Finalement, une seance encore bien bondee pour un film long de 2h30. Mais sans regret, car le film est bon, malgre quelques cotes James Bond un peu plus marque que dans le premier. Surtout surtout, la formidable prestation d’Heath Ledger, peu comparable a celle de Jack Nicholson avant lui, mais tout aussi bonne. Il n’aura malheureusement plus la chance de demontrer toute l’etendue de son talent, qu’il est parti exercer sous d’autres contrees…

Heath Ledger playing The JokerHeath Ledger

Me voici donc rentre vers 00h30, encore bien satisfait de ce week-end tres rempli !

Une semaine musicale

Oui, cette semaine a definitivement ete placee sous le signe de la musique.

En premier lieu, lundi je suis alle voir The Police & Elvis Costello au Shoreline Amphitheatre de Mountain View, dans la Valley. Sur proposition de Cecile et Julien, rejoints par Cedric, nous avons pris la navette en sortant du boulot pour rejoindre Mountain View, ou Cecile nous attendait.
Direction l’amphitheatre, afin de recuperer les tickets, achetes prealablement sur Internet. Quelques bouchons plus tard, nous voici arrives dans l’amphitheatre. Le concert debutant a 19h30 par Elvis Costello et ses Imposters, nous avons juste eu le temps de nous faire arnaquer $8 pour un pauvre sandwich au poulet, avant de rejoindre nos « places ». Pour info, l’Amphitheatre n’est pas une salle de concert, mais un veritable amphitheatre en plein air ! Et j’ai mis places entre guillemets, car nous etions en realite situes dans le lawn, a savoir le haut de l’amphi, qui n’est autre qu’un parterre de pelouse ou chacun s’installe ou il veut.
Notre sandwich englouti, nous avons apprecie la fin de la prestation de Monsieur Elvis Costello, rejoint pour la derniere chanson par Sting, donc super sympa.
Le soleil declinant, le vent se levant, il commencait a faire frais dans l’amphitheatre. Il nous fallait donc quelque chose pour nous rechauffer. C’est alors que The Police ont commence a jouer, et tout le monde s’est leve « comme un seul homme » (content de l’avoir placee celle-la) ! Au menu bien sur, les standards du groupe, de Roxanne a Every Breath You Take, en passant par Walking On The Moon ou encore Message In A Bottle. Cependant ils avaient bien reorchestre le tout, donc ca donnait tout sauf l’impression d’ecouter le CD pour la n-ieme fois. Au final, un peu plus d’une heure de concert, avec une sorte d’entracte / rappel au milieu. Mention speciale au legendaire batteur, toujours aussi affute et alternant entre percus et batterie.
D’un point de vue technique, on etait pas super gates : certes la sono etait tres bonne et on a eu le droit a de jolis lumieres, mais les rappels (i.e. les enceintes pour les rangs plus eloignes) etaient situees trop loin pour les gens du lawn. Du coup on avait les ecrans en decalage avec le son, un peu bizarre. En conclusion, on a eu un peu froid, on a eu les bouchons, le ventre un peu vide et on a pas vu grand chose, mais on etait ravis quand meme, car c’est pas tous les jours un concert comme ca !
Helas je n’ai pas pris de photos de cet evenement, mais vous pourrez en trouver ici, ou encore la.

Points positifs :
+ The Police !
+ Elvis Costello !
+ un concert en plein air, assis dans l’herbe

Points negatifs :
– les tarifs prohibitifs des bars et sandwicheries de l’entree
– la configuration technique de l’amphitheatre
– notre venue en touristes, alors que tout le monde autour de nous avait au moins un plaid voire des chaises pour s’asseoir, de quoi manger et boire a sa convenance, etc. On le saura pour la prochaine fois !

—–
Vendredi soir, c’etait la soiree que j’attendais depuis que j’ai su que je devais arriver aux US debut Juillet.
Dans un autre style, me voici donc parti vers 21h au croisement de Folsom et 6th Street, au celebre club nomme 1015 (« Ten-Fifteen »). Ayant lu quelques reports sur Internet a propos de ce club, j’en avais trouve d’excellents comme de tres mauvais, voire effrayants. Mais Roland m’ayant raconte son « experience » la-bas, j’etais finalement decide a me faire mon propre avis.
Apres 1/4 d’heure a vingt-minutes de queue a discuter avec des « locaux » et un palpage « juste-pour-dire », me voici dedans.
Le 1015 est un club qui se veut un peu branche, avec des sortes de carres V.I.P., des boissons hors-de-prix et des prestations sons et lumieres de bon niveau. Pour autant, il n’y a pas de reelle restriction vestimentaire, ni trop de problemes pour rentrer des appareils photos ou autres materiels electroniques par exemple.
Le seul reel abus de ce club, c’est veritablement le bar. Un gars rencontre dans la queue dehors a pris ce qui devait etre un whisky coca. Il en a eu pour…$9, pour un verre a peine plus grand que les Arcoroc ronds qu’on avait a la cantine etant petits, le tout rempli de glace…ca laisse reveur (en fait, c’est surtout les serveuses qui laissent reveur…). Autant dire que je ne leur ai pas lache un rond de ce cote-la. Pourtant la place n’etait pas si chere, $25 en preventes, pour une grosse tete d’affiche, je pense que c’est honorable. Autre aspect notable de ce genre de club, les « chicanos » assignes au ramassage des ordures sur le dance-floor. Ils passent entre les gens avec leur balai-pelle et ce, des l’ouverture du club.
Pour l’aspect plus artistique de la soiree, sachez qu’il y avait donc 4 scenes, chacune avec son propre bar : la piste plutot Techno / Downtempo, centrale, par laquelle on entre et on accede aux autres salles. Celle du niveau inferieur, je ne sais pas ce que c’etait, car ca a ouvert trop tard. Celle du dessus, c’etait la salle Goa / PsyTrance. Enfin, la derniere etait une salle a double scene, une pour les DJs et l’autre pour la prestation live de la soiree.
D’ordinaire ouvert de 22h a 02h du matin environ, le club etait specialement ouvert jusqu’a 6h, pour l’occasion. Cette occasion donc, c’etait bien sur la venue du groupe INFECTED MUSHROOM. Pour les neophytes, les Mushrooms sont a la Trance Goa ce que les Beatles, les Stones ou plus pres de nous, U2 sont ou ont ete pour le Rock (les connaisseurs, dites-moi si je me trompe). Outre etre presents sur la scene depuis de nombreuses annees, avoir sortis plusieurs albums, des compilations, fait des tournees mondiales etc., ils ont participe au renouvellement du genre, jusqu’a faire evoluer leur groupe en une sorte de groupe electro-rock, avec chant, guitare electrique et batterie. Alors on aime ou on aime pas, mais au moins on sort des sentiers battus et de la soupe informe de quelques labels actuels.
Je pense qu’une grande partie du public n’etait la que pour les voir, car meme s’ils resident maintenant sur la Cote Ouest, ils ne sortent pas si souvent de L.A. pour venir ici. Et on se rend compte de l’importance de l’evenement quand on voit les gens qui en parlent avant d’entrer, les flyers a l’effigie de leur album, les videoprojections annoncant leur live a 1h, etc. Pire, les fans etaient masses devant leur scene, tournant meme le dos au DJ en train de jouer, les deux scenes se faisant face dans cette salle !
Durant leur performance live, c’etait de la folie furieuse, on etait compresse comme des sardines, j’ai meme souffert de talons bien pointus sur mon pauvre pied gauche. M’enfin pour ce qui ressemblait a un vrai concert de rock pendant pres de 2 heures, c’etait du classique apres tout.
Duvdev, le chanteur chauve, a fait son show et chauffer le public, tandis que son compere Erez et les 2 autres musiciens etaient appliques a leur tache.
Une fois leur prestation finie, je suis alle voir la scene Trance-Goa, assez remplie et avec un son de qualite, autant sur le fond que sur la forme.
J’ai pris contact avec DJ Random, dont j’avais eu les coordonnees par un DJ ami d’Hadra. Je pense qu’il va pouvoir y avoir des choses a faire avec eux, musicalement parlant. 😉
Je suis rentre satisfait de la soiree, vers 5h40 a l’appart, en me disant que peut-etre, oui, je retournerai dans ce club pour Halloween, et la venue de Eskimo…

Points positifs :
+ Infected Mushroom !
+ 4 salles, a tendance electronique
+ Le public, assez sympa dans l’ensemble
+ Rencontre avec Random et Christine, DJs du coin
+ Prestation technique du club
+ Eau froide dans les toilettes, les connaisseurs apprecieront…
+ La population feminine 🙂

Points negatifs :
– Les tarifs du bar
– L’attitude de certaines personnes, sans-gene et sans pitie sur le dance-foor heureusement pas la majorite)
– la deco, un peu limitee, mais la salle etait grande
– le manque d’un laser, ca pourrait etre cool dans une salle de cette envergure

Pour les amateurs de soirees PsyTrance, c’etait assez reussi : une deco certes un peu pauvre, faites principalement de tentures allumees par quelques black guns, mais suffisante pour se sentir « comme a la maison ». 🙂 Cote lumieres, c’etait pas mal, avec pas mal de spots disposes sur le rail au plafond, 3 stroboscopes fonctionnant en alternance. Une machine a fumee et 4 ecrans de video projection completaient les elements de prestation son et lumieres. Cote son justement, les 4 enceintes etaient disposes aux 4 coins de la piste, en hauteur. Raisonnablement fort, meme pour la prestation des Mushrooms, donc c’etait cool.