Interlude…

San Francisco sunset skyline from Alta Plaza Park

San Francisco sunset skyline from Alta Plaza Park


Mine de rien, ca fait bientot 6 mois que je suis parti !
Je suis donc content de revenir en France pour pres de 3 semaines…dont 2 chomees. 🙂
Je ne pense pas qu’il soit encore temps de faire un bilan formel, mais je garde d’ores et deja en tete les bons moments, les mauvais, et toutes les experiences diverses et variees que j’ai eu sur le Nouveau Continent.
Je prends donc une petite pause, que j’espere familiale, amicale, reconfortante et…gustative, vous me connaissez ! 😀
J’espere voir quelques uns d’entre vous qui lisent ce blog, que ce soit en 2008 ou 2009.
Enfin, je serai de retour 2009 a SF pour de nouvelles aventures.

D’ores et deja, je vous souhaite de bonnes fetes a toutes et a tous.
Je vous dis a demain, a dans la semaine, a bientot ou… a 2009 ! 😉

Publicités

Viva Las Vegas!

Welcome to Las Vegas!

Welcome to Las Vegas!


Avec Decembre vient le temps des bilans et des remerciements. Yahoo! n’echappe pas a la regle, et a pour coutume de remercier ses employes avec une grosse soiree.
Cette soiree, appelee « Year-End Party » ou YEP (soiree de fin d’annee, yep etant aussi un moyen de s’exclamer Oui!), etait cette annee placee sous le signe de Las Vegas. Certes, les soirees de Yahoo! sont traditionnellement connues pour leur tables de poker, de black jack, de roulette et j’en passe. Mais cette annee, toute l’ambiance etait axee autour de la ville aux casinos.
YEP - entrance

YEP - entrance


En compagnie de Gilles, Delphine, Cedric et Thomas, tous sur notre 31 pour l’occasion, nous voila donc partis pour le San Mateo Center au sud de San Francisco. Arrives vers 20h30, nous decouvrons peu a peu les lieux, a commencer par cette allee de stars au tapis rouge de lumiere. 🙂
Apres avoir accompli les formalites d’usage (en gros, montrer qu’on avait plus de 21 ans pour pouvoir rentrer et boire 🙂 ), nous voici en route pour une soiree memorable.
Memorable, la soiree l’a ete des les toutes premieres minutes. En effet, quelle ne fut pas notre surprise de voir nos executifs des l’entree, accueillir tous les salaries et leur souhaiter la bienvenue ! Ni une ni deux, voyant les uns se disperser tandis que les autres faisaient la queue, me voici en ligne pour aller serrer la main a mon CEO (=PDG). Arrive devant lui, nous discutons rapidement, avant que j’ai la chance de prendre une photo avec les 2 fondateurs. Moment tres appreciable, immortalise par Cedric (merci l’ami) !
David Filo, moi, Jerry Yang.

De gauche a droite : David Filo, moi, Jerry Yang.


Remis de mes emotions, Cedric ayant lui aussi eu son moment de gloire, nous decouvrons les lieux, superbement decores a la maniere des casinos de Vegas. Dans la premiere grande salle, 4 grands espaces aux couleurs du Caesar’s Palace, du Luxor (et ses pyramides), de Paris (et sa Tour Eiffel !) et de Treasure Island (et son bateau pirate).
Ca, cest Paris!

Ca, c'est Paris!

Tout autour, des attractions sont organisees : Immortaliser la soiree par une photo, recuperer des tickets de tombola dans un caisson souffleur, se marier une nouvelle fois avec Elvis dans la Wedding Chapel, jouer aux
Wedding Chapel

Wedding Chapel

nombreux jeux de casinos proposes. A cote de ca, des stands de nourriture de toutes sortes (classique, japonais, et bien d’autres), et bien sur des open bars pour les soiffards. Au centre, non pas Francois Bayrou, mais un authentique DJ (en fait, pas vraiment) au milieu du dancefloor pour prodiguer quelques tubes du moment et animer la soiree.
On se dit que wow, il y a de quoi faire. Mais alors qu’on traverse la partie exterieure reservee aux fumeurs, on rentre dans la seconde salle et la, il y en a encore autant ! Des jeux d’arcade, baby-foots, billards, sans compter le concert, le duel de pianos etc.

Personnellement, je suis principalement reste dans la premiere salle ou, apres avoir mange et discute avec les collegues Francais et Americains avec qui on s’etait donne rendez-vous, je me suis dirige vers une table de poker.

Yeah baby!

Yeah baby!


Comme je vous l’ai dit, les jeux de casinos sont un peu une tradition dans les fetes de fin d’annee de Yahoo!. Sauf qu’a l’entree on se voit attribuer un ticket, que l’on echange contre des jetons (chips) pour aller jouer. Au final, on ne joue aucun argent, mais on n’en gagne pas non plus. Le seul attrait est de gagner le plus de jetons possibles pour les echanger contre des tickets de tombola, et prier pour etre tire au sort. Les lots mis en jeu sont vraiment sympas, tels des voyages a Las Vegas (la vraie!) ou autres sets de Poker.
Grace a Thomas, qui m’avait auparavant appris les rudiments, je n’ai pas regrette d’avoir rejoint une table de poker. Meme si on ne joue pas d’argent, on s’y croit vraiment et le stress monte d’autant. Je n’ose pas imaginer avec ses propres deniers ! 🙂 J’ai tres honorablement double ma mise, avec quelques mains memorables dont un full et surtout un carre d’as !

Malheureusement, la soiree est passee tres (trop) vite. Juste le temps de changer ses jetons en tickets, de prendre quelques dernieres photos et de manger quelques sushis, et nous voila repartis vers 1h du matin en direction de la City.
C’etait tout de meme une excellente soiree, pas forcement meilleure que celles que l’on a eu en France avec Kelkoo, mais assurement beaucoup plus organisee et avec beaucoup plus de moyens ! Ils savent tres bien y faire, et c’etait de circonstance avant d’enchainer sur une des semaines parmi les plus execrables de mon parcours chez Yahoo!…
J’espere maintenant deux choses: d’une que je puisse participer a la prochaine et de deux, que la prochaine soit encore plus grandiose et surtout plus longue que celle-ci ! 🙂

Treasure Island

Treasure Island

Toutes mes photos
La soiree vue par Cedric
La soiree vue par Cecile et Julien

PS: cette soiree etait aussi l’occasion pour Yahoo! de faire participer ses collaborateurs a une collecte de fonds et de nourriture pour les plus demunis. Les Yahoos, convies a la soiree et n’ayant rien a payer, ni entree, ni nourriture, ni consommations, pouvaient soit faire le geste d’apporter des conserves alimentaires, soit de participer au duel de pianos en demandant une chanson et faisant une promesse de don.

Noel avant l’heure !

Ca y est ca y est, mes meubles sont enfin arrives !

Mon salon, de plus en plus meuble

Mon salon, de plus en plus meuble

Plus de 4 mois apres leur enlevement a mon domicile d’Echirolles, apres avoir poireaute dans un entrepot, naviguer sur les flots et avoir ete chahute par les douanes Francaises et Americaines, ils sont enfin parvenus a mon nouveau domicile San Franciscain.

Enfin quand je dis mes meubles, je devrais parler aussi de mes vetements, de mes CDs, de mes livres, de mes ustensiles de cuisine et des quelques petites denrees qui les accompagnaient !
Tout ce beau monde est arrive a bon port, non sans mal. A tel point que j’ai ete dedommage pour avoir attendu longtemps, tres longtemps, trop longtemps. Et comme certaines pieces sont arrivees endomagees, les demenageurs vont entendre parler de moi de nouveau. Rien de grave, mais bon j’ai pas tout assure pour rien. 😉

Mais alors, quelle joie de redecouvrir toutes ces choses apres 4 mois de separation ! Quel plaisir de reecouter ses CDs, de manger dans ses assiettes et de se refaire un bon petit cafe italien ! Quel delice aussi de remettre ses vetements et de ranger ses affaires, tout simplement.
Il fallait me voir ce jour-la, excite comme un enfant qui decouvre ses cadeaux le matin de Noel. Cartons, papier d’emballage, tout y etait. Mon Noel le plus prolifique je pense, avec ses 22 lots ! Et meme 23, car ils ont reussi a me laisser un carton d’une autre personne… :-S

J’ai commence a reorganiser tout ca, mais ce n’est pas encore fini. Il me reste aussi a recevoir mon canape, lui aussi en transit depuis le Canada. Une fois celui-ci arrive, je pourrais enfin profiter d’un salon digne de ce nom, qui ressemblait plus a un debarras jusqu’a present… 😦

Plus de photos a venir prochainement !

Ils l’ont fait !

Barack Obama, 44eme President des Etats-Unis d'Amerique
Tout le monde en parle, de plus en plus depuis 2 ans maintenant. Lentement, la condition des Noirs aux Etats-Unis a evolue, illustree par les reves de Martin Luther King, C’est devenu une realite. Apres Hilary Clinton, Barack Obama, Senateur de l’Illinois, a battu John McCain pour devenir le 44eme President des Etats-Unis d’Amerique.

Comnent ne pas en parler donc sur ce blog, tant cette nouvelle est universelle, tant ce pays a de l’importance dans le monde, tant cela a de la signification. Et puis mince, ce sont mes premieres elections sur le territoire !

Je n’ai pas envie que ce blog devienne politique mais, etant d’accord avec la maxime indiquant que “la Democratie est le pire des regimes a l’exception de tous les autres”*, je ne peux que me rejouir qu’elle reussisse une fois de plus.

Je felicite donc les habitants de ce pays, qui savent le faire evoluer, meme si tout n’est pas parfait. Rien de nouveau sous le soleil, en tout cas rien de tres polemique me concernant. Je sais que tout le monde ne voit pas ca forcement du meilleur oeil (si si, je vous jure), mais pour ma part comme pour beaucoup d’Americains et de Francais, je trouve ca interessant.

Je ne suis pas de ceux qui pensent que nous sommes sauves parce qu’il a ete elu, comme je ne pensais pas que nous serions fichus si McCain avait ete elu. Enfin, je pensais quand meme que nous serions fichus si Sarah Palin etait devenue Vice-Presidente, comme beaucoup. 🙂 Les Etats-Unis restent les Etats-Unis meme avec un nouveau President, avec leurs immenses qualites et leurs immenses defauts. Tout ne va pas etre revolutionne en un jour, mais il sera passionant de voir comment, lors de ces 4 prochaines annees, la nouvelle administration va se sortir des crises, des conflits, et de tout un tas de challenges environnementaux, sociaux, mondiaux.

Comme vous l’avez peut-etre vu, notamment au travers de cette explication sur le blog de Cecile et Julien, les elections ne sont pas reduites au seul choix d’un President, mais aussi d’un certains nombre de Senateurs, de Representants divers, et d’opinions sur differentes mesures, qu’elles concernent un Etat, plusieurs ou la Nation tout entiere.
Vous trouverez ici ou la les resultats complets de ces mesures, mais la plus citee, en tout cas en Californie, concernait la suppression du mariage des personnes de meme sexe. Cette mesure a ete votee, ce qui augure de droles de situations dans l’Etat.

Pour tous ces enjeux, que ce soit les supporters d’Obama ou les ardents defenseurs de telle ou telle mesure, l’effort a ete mene jusqu’au bout, atteignant son paroxysme hier soir. Outre les traditionnels badges, pancartes aux fenetres,  hier soir des militants etaient aux quatre coins de la Ville, incitant les passants et les automobilistes a voter en faveur de la cause qu’ils defendaient, meme a quelques minutes de la fermeture des bureaux de vote. Un tel engagement est vraiment quelque chose a noter**.

A note egalement, la dignite de la reaction de John McCain. Bien sur vu l’ecart dans les resultats, l’heure n’etait pas a la fanfaronnade. Mais il faut quand meme apprecier son fair-play, dont certains politiques Francais auraient raison de s’inspirer. Apres un tel combat dans la campagne, c’etait la moindre des choses de feliciter son adversaire pour son travail, son courage et sa victoire.

Outre les consequences de cette election, reste encore un point en suspens : que va-t-il advenir de Sarah Palin ? En deux ans, beaucoup de choses peuvent se passer. Celle qui a ete victime d’un canular de la part de Quebecois va-t-elle surmonter les epreuves pour se retrouver seule en course dans deux ans, lorsque la campagne pour la prochaine election va debuter ? Ou va-t-elle retourner a ses cheres etudes en Alaska sous la recommendation du Parti Republicain, qui ne voudra pas recommencer a compter les bourdes de sa pouliche et risquer ainsi une nouvelle election d’un (ou d’une) Democrate ?

Car oui, d’aucuns considerent que la condition des Afro-Americains dans la classe politique Americaine est meilleure que celle des femmes. Hilary, surement pas totalement remise de son eviction (en regle) de la course a la Maison Blanche, pourrait vouloir prendre sa revanche dans 4 ans. Ceci pourrait coincider avec une nouvelle etape dans l’evolution du pays et de ses moeurs.

Nous n’en sommes pas encore la, mais quoi qu’il en soit, l’Histoire est déjà en marche.

– Voir l’article de Cedric sur le sujet
*: Voir quelques autres citations sur la Democratie
**: Une illustration de cet engagement

Citrouilles et Caisses a savon

Il y a une dizaine de jours, j’ai eu un bon petit week-end dans et autour de San Francisco.

Red Bull...s

Red Bull...s

Tout d’abord samedi, rendez-vous etait donne avec Cedric pour assister a la Soap Box Race ’08, sponsorisee par une celebre marque de boisson energisante (et au gout complement horrible, soit dit en passant).
La Soap Box Race litteralement, c’est une course de caisses a savon. Et les caisses a savon, ce sont de petites autos generalement pour les enfants, pour faire comme les grands. Sauf que cette course est pour les grands, pour faire comme les enfants.
Cet evenement est un melange entre grand-prix automobile, un meeting de catch et la celebre Coupe Icare. Pour les incultes (et vlan!), voici de quoi vous enduire la cervelle : Coupe Icare sur Wikipedia
Grand-Prix automobile, car il s’agit d’une course de vehicules dans les rues de San Francisco (plus precisement une portion de Dolores Street, entre la 20eme et la 22eme), avec un classement, des ralentis, des gagnants etc.

Interview davant course

Interview d'avant course

Meeting de catch, car les concurrents sont interviewes avant la course dans le Pit Row (les stands), parlent de leur bolide et de leur strategie, et expliquent pourquoi ils vont gagner (ils ne menacent pas leurs adversaires par contre, donc l’analogie s’arrete la).
Enfin Coupe Icare donc, car pour ceux qui connaissent et ceux qui ont pris le temps de cliquer sur le lien ci-dessus (comment ca, pas encore ???), les bolides et leurs concepteurs / conducteurs sont decores / deguises / maquilles sur un theme precis. Et ce qui fait tout le charme de cette course. De plus, les symboles ne manquant pas dans cette ville, beaucoup de caisses etaient directement inspirees de tout ce qui fait de cette ville un endroit cosmopolite mais aussi quelque part injuste.

Log Man on Fire

Log Man on Fire

Comme les americains sont de grands enfants, mais aussi de redoutables organisateurs au sens commercial aiguise, tout est deja pret et en route lorsque les gens arrivent sur les lieux. Le R** B** commence a couler a flots, les goodies sont distribues avec des allures de caravane du tour de France, les ecrans geants tronent d’un bout a l’autre du Dolores Park.
De maniere plus ou moins voulue, on a deniche avec Cedric une place pas tres confortable mais plutot strategique : A mi-chemin, juste avant le saut, a cote de la pit row, et juste derriere les barrieres. Il n’y avait guere que les photographes officiels et quelques bras tendus au-dessus pour nous gacher la vue.

Le Golden Gate Bridge sur roues

Le Golden Gate Bridge sur roues

On a donc pu voir les premieres attractions, l’entree des bolides sur la piste et la descente effrenee de la moitie d’entre eux environ. Le reste, on n’a pas trop suivi, car ca dure quand meme pres de 3 heures dans des circonstances un peu precaires. 🙂

Home Run! - une caisse a savon

Home Run! - une caisse a savon

Reste que je suis bien content d’avoir vu ca, avec l’engouement des gens et l’inventivite des concepteurs de caisses, ca a donne un agreable moment.

Changement de decors dimanche, mais aussi de… temps.
Apres une journee magnifique samedi, le dimanche s’annoncait beaucoup plus brumeux. Reste qu’ayant deja planifie de sortir, je n’allais pas abandonne si facilement.
Toujours avec Cedric, mais accompagne de Jean, Thierry et Benoit, des Yahoo! venus de France pour quelques temps, nous voici tout d’abord parti vers Twin Peaks. Ces celebres collines offrent une vue imprenable sur San Francisco. Imprenable certes, mais bouchee par les nuages. Dommage… pour eux, car nous on va pouvoir y retourner ! Les gars, je plaisante ! 😉
Pas mal de touristes et des photos qui ne rendent rien, donc on ne traine pas. On prend la direction de Marina et Half-Moon Bay ou, Halloween oblige, le festival de la citrouille se tient.
La-bas non plus le temps n’est pas terrible. A peine arrives, on y croise Julien, Cecile, Reem et Ramy, qui avaient deja bien profite du festival.
Nous ne nous y attarderons finalement pas trop, car le temps ne nous a pas trop encourage, malgre la possibilite d’assister au concours de mangeage de tarte a la citrouille (burp…) et le stand jamais decouvert de glace a la citrouille. Tant pis.
La voiture redemarre, direction la Marina, pour y deguster un fish’n’chips et autres specialites de la mer. Ou pas, n’est-ce pas Benoit ? Il etait bon, ce New-York steak ?
Toujours peu emballes par notre breve ballade sur le quai, pris entre le vent et le froid, nous decidons de rentrer dans la City et d’apprecier son cachet. Et quoi de mieux que de descendre une fois Lombard Street, alias la fameuse rue sinueuse et o combien pentue de San Francisco, connue a travers le monde ? He bien… la descendre 2 fois, pardi ! Merci a Jean pour sa conduite sportive mais sa conduite quand meme, qui m’aura permis de prendre des photos depuis Lombard !

Vue depuis Lombard Street

Vue depuis Lombard Street

S’en est suivie une longue seance photographie, car c’est un des points communs de tous les passagers de la voiture.
Une fois les portraits, paysages, macros, files, voire les photos paparazzis (hein les gars…) realisees, nous nous dirigeons vers un autre point de vue remarquable de la ville : Telegraph Hill et sa fameuse Coit Tower.

Telegraph Hill - Coit Tower

Telegraph Hill - Coit Tower

La encore, pour les incultes et portes sur la chose de surcroit, voici de quoi assouvir votre desir… de culture : Lilie Coit (en Anglais) et sa Coit Tower (en Francais).
La encore, nous avons mitraille dans tous les sens et jusqu’a la tombee de la nuit, avant d’aller nous restaurer.

Au final, encore un week-end bien sympa, fait de bons moments entre amis, franches rigolades, belles decouvertes et belles photos ! On remet ca quand vous voulez, du coup ! 😉

Ressources :
Mes photos de la Soap Box Race
Mes autres photos de San Francisco

Un festival, des…?

Ces deux derniers week-ends ont ete l’occasion pour moi (et pour quelques autres, il parait) de decouvrir deux des festivals les plus reputes de San Francisco.

Folsom Leather Street Fair

Folsom Street Fair 08

Folsom Street Fair '08

Ames sensibles s’abstenir. Sous ses airs de rassemblement folklorique de rue se cache en realite une manifestation a deconseiller aux plus jeunes et aux plus prudes. 🙂
En effet, ce festival est l’occasion pour un certain nombre de personne (residentes ou pas) d’exprimer, ou devrais-je dire d’exhiber leur… « vraie personnalite ». On y croise pele-mele des homosexuels, des adeptes du sado-masochisme, des hommes nus, des femmes dans un etat similaire, j’en passe et des pires / meilleurs.
Parmi les « stands » notables de cette foire, il y a des scenes musicales, des stands de nourriture (quand meme), un stand incitant a s’inscrire sur les listes electorales ou s’inscrire a Zipcar (service de locations de voitures). On y trouve aussi des ventes d’objets en tout genre, y compris des sextoys.
Vous me trouvez raccoleur ?

Vous me trouvez raccoleur ?


Enfin, le stand qui a certainement le plus choque tout le monde, en tout cas ceux que je connais, est cette exhibition de Sado-masochisme. Sans m’epancher trop sur le sujet, car ca me rememore de mauvais souvenirs :). Il s’agit d’un endroit ou des personnes du public se portent volontaires pour se faire fouetter, attacher, caresser sur des parties sensibles, ou ridiculiser. C’est une experience assez incroyable, que je n’imaginais pas voir un jour en pleine rue.
Rassurez-vous (comme vous pouvez), ceci n’a lieu qu’une fois par an, dans une 4-5 rues de long sur 1 rue de « large », encadree par la Police et par des barrieres. Bien qu’un panneau indique que la nudite est interdite, il est tout de meme possible de croiser des personnes nues, certaines se masturbant meme en pleine rue ou en prenant des photos du stand sado-masochiste. Tout simplement ecoeurant pour ma personne.
Au final, je n’y suis reste qu’a peu pres une heure et demie, soit le temps de se rendre compte de ce qu’etait cette manifestation, et de savoir que je n’y retournerai probablement jamais. 🙂
Je n’ai pas encore le recul necessaire pour vous dire si j’estime ce genre de rassemblement de bon aloi, mais enfin on peut au moins penser qu’il subsiste une certaine tolerance a l’egard des minorites dans cette ville de San Francisco, et que dans un sens ca rassure.
Apres ca, un petit tour a la Boulange de Hayes puis au Ti Couz avec de nouvelles connaissances majoritairement Francaises m’a grandement aide a apaiser mon ecoeurement de la journee et a me faire retrouver un petit bout de France a SF. Un espresso, deux caneles, deux crepes et une ou deux bolees de Cidre m’ont bien aide. 🙂

Je ne publie pas les photos ici, mais vous pourrez en retrouver quelques unes sur ma page flickr ou l’article de Cedric.
Si vous avez le courage de vouloir en savoir plus

SF Love Fest

Le char de tete

Le char de tete

Une semaine plus tard, l’ambiance etait un peu plus sereine et bonne enfant, meme si certains hommes nus se promenaient encore en tout debut de la parade. Ils ont du etre pries de regagner leur domiclle assez rapidement par la Police je pense.
Mais c’etait une bien belle parade, cette Love Fest. Une des nombreuses filles de la celebre Love Parade nee a Berlin, cette parade n’est pourtant pas tres longue. Elle remonte simplement Market Street, et plutot rapidement. Au final, le defile des chars proprement dit ne dure que deux heures environ, mais la musique commence un peu avant 11h30 et se finit aux environs de 21h. Autant dire que le gros de l’evenement se situe sur la « Place du Village », c’est-a-dire devant le City Hall (la Mairie). Tous les chars se mettent autour, les marchands de nourriture aussi, les incitateurs sont la toujours. Les jardiniers de la Ville doivent avoir pas mal de boulot dans les semaines qui suivent, car bien entendu toutes les pelouses et les fleurs qui vont avec sont pietinees par les participants.
Play the music!

Play the music!


Au niveau du contenu, il s’agit d’une manifestation de musiques electroniques, avec tout un tas de styles, y compris un char Trance Psychdelique. Ce dernier etait plutot bien place d’ailleurs, et attirant pas mal de public.
A vrai dire, la parade est encore jeune je crois, et assez differente de ce qu’on croise en Europe. Les gens suivent moins le defile, et restent sur le bord en prenant des photos. Il faut dire aussi que la parade est plus courte, et les chars vont deux fois plus vite qu’ailleurs.
Le char Tantra (Trance Psychedelique)

Le char Tantra (Trance Psychedelique)

Ayant profite d’une grande partie de l’evenement, je suis ensuite alle mange avec Cedric et Thomas, avant de me diriger vers la soiree Tantra, une des nombreuses afters officielles de la LoveFest, sur le theme Trance Psychedelique bien sur. Pour ceux que ca interesse, *christine*, Chromatone et Penta etaient notamment au programme. Ceci etant, cette soiree m’a un peu decue au niveau qualite et m’a grandement ouvert les yeux sur la qualite des soirees proposees par l’Association Hadra, dont j’ai ete un membre actif (enfin je crois), et qui est chere a mon coeur.
Confettis !

Confettis !

Mes photos
Les photos de Cedric
Pour en savoir plus…

Des Sequoias pleins les mirettes

Touriste flanant dans la foret de sequoias

Touriste flanant dans la foret de sequoias

-Vendredi-

Rien de tel pour rallonger le week-end (autant au niveau psychologique que temporel) que de partir le vendredi soir. Me voici donc en voiture avec Julien, Cecile et leur invite Francois, et Cedric, en route pour… les bouchons de vendredi soir, tout d’abord. Il nous faudra 5 heures environ pour rallier notre motel de Three Rivers, CA, une ville proche du Sequoia National Park, au Sud.
Une fois le « check-in » effectue, nous decouvrons notre chambre a 3 lits plus une salle de bains. A l’exterieur, une piscine. Il faudra la tester…

Entree Sud du parc Sequoia

Entree Sud du parc Sequoia


-Samedi-

Apres un rapide petit dejeuner dans la chambre -nous avions fait des provisions pour le week-end-, nous prenons la direction du parc.

Julien, Cecile et Francois a Tunnel Rock

Julien, Cecile et Francois a Tunnel Rock

La encore, comme au Yosemite, l’entree est payante, mais le pass achete precedemment par Cedric nous sera encore bien utile.
Nous penetrons donc le parc par le Sud Ouest, profitant d’un paysage majestueux, et entamons les premiers lacets. Premier arret a Tunnel Rock, sorte de gros dolmen sous lequel les voitures passaient auparavant… Les cartes postales en temoignent toujours, mais l’acces est maintenant ferme. Quelques photos de groupe plus tard, nous nous dirigeons vers un des points majeurs du parc, Crescent Meadow.
Crescent Meadow

Crescent Meadow

Au menu des mirettes, des Sequoias autrement plus geants et nombreux qu’au Yosemite Park ! On s’emerveille, tout en ouvrant l’oeil pour essayer d’apercevoir les creatures qui peuplent ces forets. On fait le tour de la meadow, tombant notamment sur… Tharp Log, ou l’abri creuse dans un tronc de
Tharp Log, la maison-tronc

Tharp Log, la maison-tronc

sequoia. Pas de veine, la faim nous tiraille, et on file manger un bout. Au detour du visitor center (office de renseignements du parc), on apprend les horaires et les lieux propices a l’observation des animaux. Nous, on veut voir des ours !

Comprenant que l’apres midi les ours font comme les Italiens, la sieste apres manger, on se dirige vers une autre curiosite du coin, le General Sherman Tree.

General Sherman Tree - la base

General Sherman Tree - la base

C’est le plus gros sequoia du monde en volume de bois, et c’est reellement impressionnant. Il est impossible de le voir a l’oeil nu en une fois tellement il est imposant !

Au retour, on se dirige vers Moro Rock, un gros rocher dominant la vallee. Une petite dizaine de minutes et de nombreuses marches plus tard, nous voici sur un des points culminants du coin, contemplant tour a tour les forets, les sommets lointains et la vallee riches de ses canyons s’etalant en contrebas. Malheureusement, on apprend et on s’apercoit egalement des ravages de la pollution entre autres, ramenee par les vents de San Francisco et de Los Angeles vers ces barrieres rocheuses, produisant un voile blanchatre, interdisant les paysages a perte de vue.

Cinq heures moins le quart, il est temps de redescendre pour reprendre notre quete premiere. Initialement, nous voulons reprendre la route vers Crescent Meadow, la clairiere en fin d’apres-midi etant un des endroits les plus probables d’observation des mammiferes. Finalement, c’est aux abords de la route que nous sommes alertes par les gens et que nous apercevons notre premier ours ! Celui-ci s’eloignant peu a peu, un autre attire notre attention, se deplacant dans les fougeres. N’ecoutant que notre courage -pardon, notre inconscience- nous approchons relativement pres pour le prendre en photo. Celui-ci, quelque peu irrite et desirant traverser la route, nous previent poliment, par un grognement qui en aurait fait detaler plus d’un, que nous le genons quelque peu. Puis il s’eloigne doucement…

Ours traversant la route...

Ours traversant la route...


Content de notre decouverte, mais pas rassasies pour autant, nous reprenons le chemin de la clairiere. Malheureusement, malgre une relative discretion et un optimisme debordant, ceux-ci nous feront faux bond pour ce soir. Ce n’etait pas faute de refaire le chemin a l’envers…
Un repas improbable dans un routier 3 etoiles au Guide Michelin concluera cette journee terriblement excitante.

-Dimanche-

Le lendemain c’est decide, nous prenons notre petit dej’ devant la piscine, non sans avoir prealablement pique une tete !
Liberant notre chambre, nous voici repartis dans le parc, decides a rallier Kings Canyon, le parc national jouxtant immediatement au nord le Sequoia. Second miracle sur la route, un ours traverse directement dans la pente et donc sur la route. On le suit, on le photographie, et enfin il nous seme. Ca devient classqiue, mais toujours aussi excitant.

Finalement, nous rallions Kings Canyon par une scenic drive, sorte de route touristique avec quelques points de vue, tres agreable.

Moment paisible au bord de leau

Moment paisible au bord de l'eau


Apres le repas, nous entamons une petite ballade bien sympathique dans Cedar Grove, et jusqu’a Roads End, la fin de la route. Proches d’un ruisseau, quelques uns font trempette tandis que d’autres se reposent, se balladent ou font des photos.
Ecureuil degustant son pain de mie

Ecureuil degustant son pain de mie


Nous entamons le chemin du retour en fin d’apres-midi, non sans se diriger vers le General Grant Tree, que nous ne verrons d’ailleurs pas, trop occupes a prendre en photo un ecureil avide de pain de mie !

C’est deja le retour a la realite et a la ville, mais cette nouvelle excursion nous aura fait du bien, tant moralement que physiquement. Il nous tarde d’y revenir, afin de redire bonjour a nos desormais amis les ours.

Un chevalier solitaire...

Un chevalier solitaire...

Mes photos
Un autre recit : l’article de Cecile
Encore un autre : l’article de Cedric