Un week-end a la campagne

Arrive debut Juillet sur le sol americain, en plein ete (ou presque), il fallait bien decouvrir l’un des celebres parcs nationaux du grand ouest. Ce fut chose faite le week-end dernier donc, celui du Labor Day.

Half-Dome pres du Yosemite Village (Yosemite Valley)

Half-Dome pres du Yosemite Village (Yosemite Valley)


En compagnie de Gilles, Delphine et Cedric, nous sommes partis vendredi soir de Yahoo!, pour environ 5h de voyage. Rien de palpitant a signaler, si ce n’est des bouchons qui nous ont bien retarde au debut et surtout la rencontre brutale avec un elan, que nous n’avons bien sur pas pu eviter… Pauvre bete, esperons qu’elle n’ait ete que sonnee.
A peu pres remis du choc, nous arrivons dans notre « campement », et decouvrons la yourte que nous allons partager a 4 pour ces 3 jours.
Sympathique habitation que la yourte, faite d’une grande piece principale avec coin cuisine, salle a manger, salon et chambre a coucher, et d’une salle de bains (douche, lavabo, toilettes). Tout y est prevu : un lit, un convertible, un frigo, des plaques de cuisson, un poele et un ventilateur anti-moustique. Cool!
Notre yourte !

Notre yourte !

SAMEDI

Apres une nuit de sommeil bien merite, et un petit dej bien consistant (toasts, beurre et confiture pour les uns ; saucisses, oeufs et lard pour les autres… a votre avis je suis ou ?), nous voici partis pour notre premiere journee de ballade. Au passage, merci a Gilles et Delphine pour m’avoir trimballe et a Cedric pour son pass « parcs nationaux » qui nous a evite de payer. ;-).
Pour ce premier jour, qui s’annoncait etre une journee bien chaude, nous avons decide de commencer par la visite d’une foret de Sequoias, arbre gigantesque et existant depuis des millenaires.

Sequoia dont le tronc a ete decoupe a sa base. Sympa neanmoins pour les photos.

Photo 1 : Sequoia dont le tronc a ete decoupe a sa base. Sympa neanmoins pour les photos.

Ces arbres, dont on apprend qu’ils s’etendent principalement sur les territoires bordant le Pacifique, ont d’abord ete exploite par l’homme (troncs creuses pour faire passer les gens dessous par exemple ; voir photo 1), avant d’etre proteges. Apres en avoir appris un peu plus sur ces arbres qui imposent le respect, nous voici reparts a l’aventure. Direction Tioga Pass, la seule route traversant le parc. Avant d’arriver a Tanya Lake, une halte a Olmsted Point s’imposait, afin d’admirer le point de vue superbe s’offrant a nous. Rassurez-vous, nous n’etions pas seuls.
Half-Dome depuis Olmsted Point

Photo 2 : Half-Dome depuis Olmsted Point


Les abords du lac nous ont permis de nous restaurer tout en observant la faune et la flore nous entourant. Apres le repas, je me suis offert une petite baignade digestive et rafraichissante. C’est un lac de montagne, certes, mais sa faible profondeur sur les premiers metres et une grosse temperature permettait de rentrer dedans de maniere confiante… 🙂
Tanya Lake

Tanya Lake


Je vous passe la peripetie de la fausse perte de cles de voiture (inspire du film « Les Clefs de Bagnole » de Laurent Baffie…), qui ne nous a pas permis de visiter beaucoup plus loin le parc.
Un bon barbecue, une petite promenade nocturne autour du camp et une bonne nuit de sommeil parachevait cette magnifique journee !

DIMANCHE

Encore un petit dej bien consistant, et encore une journee qui s’annoncait chaude. Cette fois, nous voici partis en direction du Yosemite Village, permettant de rallier plusieurs points de ballades par un intelligent systeme de shuttle. Un rapide tour par le « Visitor Center » (sorte d’office du tourisme) pour glaner quelques informations sur les chemins de promenade mais aussi la formation du parc (une vallee traversee par un glacier dans les temps anciens), avant de nous orienter vers les Yosemite Lower Falls, soient les chutes d’eau parmi les plus reputees du parc. Malheureusement, la periode estivale avancee n’a permis de ne deceler qu’un mince filet d’eau sur des chutes au debit habituellement consequent !

Bambi !

Photo 3 : Bambi !

Meme constat sur notre seconde promenade, en direction de Mirror Lake. Un sentier tres joli, en sous-bois, menant au lac, lui aussi bien asseche par le temps. Seule la rencontre avec une biche a egaye notre apres-midi, un peu gachee par 2 deceptions coup sur coup.
Pour la fin de journee, direction Tunnel View, soit le point de vue offert par l’entree Sud du parc, a la sortie d’un tunnel : majestueux. Enfin, Bridalveil falls, encore des chutes, une fois de plus assechees. Quand ca veut pas, ca veut pas.
Bridalveil Falls, ou les chutes de rien !

Photo 4 : Bridalveil Falls, ou les chutes de rien !


Rentres a l’heure pour le barbec, on a tente sans succes de profiter des services offerts par le camp, a savoir un SPA couvert en exterieur ! Malheureusement, une sombre histoire de produits chimiques ne nous a pas permis de faire trempette en soiree. Dommage, on se contentera d’une bonne douche et de la tele satellite mise a disposition !

Devant rendre les cles de la Yourte a 11h et rentrer tot sur San Fran’, nous n’avons pas profite du parc lundi. Mon grand regret aura ete de ne pas voir Glacier Point, apparemment l’un des points de vue a couper le souffle du parc, rendu celebre pour son coucher de soleil. Une rando un peu plus consequente m’aurait egalement ravi, histoire de tester la reactivite de mon genou, encore un peu endormi.

Les Plus :
+ 2 jours pleins dans le parc
+ le pass de Cedric, merci !
+ la voiture de Gilles et Delphine, merci !
+ les paysages, superbes
+ la baignade dans le lac
+ la rencontre avec les animaux (biche, ecureuils…)
+ le sejour en yourte, pratique

Les moins :
– les lacs et les chutes, assechees
– le « bad trip » (mauvais reve) des pertes de cles
– le « bad trip » de l’elan qui se fracasse sur la voiture et qui repart, groggy…
– Pas de Glacier Point
– Pas de SPA

Tunnel View Point

Photo 5 : Tunnel View Point


Au final donc, un sejour bien depaysant qui a permis de couper avec le rythme qui s’installe, « travail famille patrie » ah non c’est pas ca… « Metro, boulot, dodo » ?

Plus de photos

Le point de vue de Cedric

Publicités

Et ca dure…

La soiree du 14 Aout dernier (oui je sais, ca remonte !) a ete l’occasion de decouvrir un des sports majeurs aux USA, le Base-ball.
Sport olympique, comme vous avez du le constater lors des derniers JO a Pekin, c’est egalement un sport national majeur ici aux US, au meme titre que le Football (Americain pour les francophones), le hockey ou encore… la paranoia et la goinfrerie a tout heure. Bon je m’egare tout en etant mauvaise langue.

Le public regardant le match...

Le public regardant le match...

Outre la volonte de decouvrir ce sport un jour ou l’autre, il faut dire que ce soir-la nous (les employes de Yahoo!) etions bien motives par les tickets gratuitement mis a disposition. Me voici donc parti en compagnie de quelques autres Yahoo! en direction du stade des San Jose Giants (les faux), le Municipal Stadium.
Sherm, Cecile et Julien

Sherm, Cecile et Julien

Contrairement a l’AT&T park, l’antre des San Francisco Giants (les vrais), le stade municipal n’est pas tres grand, donc n’aurait tres certainement pas pu accueillir tous les Yahoos et leurs conjoints ! Yahoo! savait ce qu’il faisait neanmoins…

Arrives vers 19h30, le match semblait avoir debute depuis 1/2 heure deja. Pas de quoi s’affoler, les gens continuent d’arriver, s’installent, discutent, vont chercher a manger, a boire, etc. Certains regardent le match.

Pret a renvoyer la balle ?

Pret a renvoyer la balle ?

Oui car pour les gens d’ici, aller au match c’est comme aller au cinema, a un festival, voire a un concert. On y va plus pour dire qu’on y est alle que pour profiter du moment ou l’on y est. Je ne sais pas si ca a du sens, mais contrairement a un match de football en France, ou les supporters en parlent avant, vont au stade en avance et encouragent leur equipe, sont attentifs, ici ils ont l’air de plus prendre ca comme un spectacle.
La encore j’exagere, certains sont derriere leur equipe, et reagissent au match. Mais l’ensemble est moins passionne, semble-t-il.
Apres quelques temps, personnellement j’ai compris pourquoi : un match de base-ball est long, hache, entrecoupe d’arrets de jeu, eux meme combles par des petits shows annexes. Du coup c’est tres difficile de rester concentre sur le match, on a du mal a discerner quand ca joue et quand ca joue pas, quand c’est important ou non, etc. Encore plus lorsque l’on ne connait pas toutes les regles ou surtout comment on compte les points.
D’ou le titre, tant le match aurait pu etre sponsorise par Duracell… comprenne qui pourra.
A retenir parmi les faits marquants du match : le jeu des chaises musicales, le concours de YMCA dans le public, l’interpretation du God Bless America par une jeune fille et enfin le cassage d’oreille par le speaker du stade apprenant a la foule comment faire un beau Yodel.
Bref vous l’aurez compris, je n’ai pas retenu grand chose du match, a part que le match fini, les adversaires du jour ont conteste et ca a du repartir pour 10 minutes…
La nuit bien tombee, il etait alors temps d’assister au deuxieme effet Kiss-cool propose par Yahoo!, a savoir un sympathique feu d’artifice ! L’histoire ne dit pas s’ils ont voulu rattraper le feu d’artifice du 4 Juillet dans le brouillard…
Au final, meme si notre match n’a pas ete le plus long de l’histoire (2h30 contre des matches qui peuvent aller jusqu’a 3 ou 4h!), l’experience n’a pas ete des plus convaincantes. Je retenterai peut-etre le coup a San Francisco, a voir.

Un autre avis sur la question : le post de Julien et Cecile.
Mes photos prises pendant le match.

Le jour du travail

Lundi aux US, c’est Labor Day, soit le jour du travail. Non, ca ne veut pas dire que c’est le seul jour de l’annee pendant lequel on bosse, mais ca ressemble plutot a la Fete du Travail du 1er Mai chez nous.
Et qui dit lundi ferie, dit long week-end, et dit forcement en profiter !

Pour nous (i.e. Cedric, Gilles, Delphine et ma pomme), ce sera un periple vers l’Est en direction du Yosemite Park. Si tout va bien, mon Flickr et ce blog devrait largement beneficier de cette visite…
Je vous en dirais donc un peu plus a mon retour.

California state flag (enhanced)

D’ici la, petit point sur le blog. J’espere que vous l’appreciez toujours, ou de plus en plus ce serait encore mieux ! 😀
En bref, le blog est fait d’articles (comme celui-ci) et de pages, que vous pouvez visiter au-dessus de l’image banniere de titre. Le « A propos » vous donne quelques infos sur ce blog et sur moi. Sur la droite, vous avez egalement a disposition une barre de recherche, si d’aventure vous voulez voir si j’ai deja aborde un sujet en particulier, quelques liens interessants, des photos, quelques stats, et les derniers articles publies.

Si vous avez des commentaires ou des remarques a faire sur le blog et son etat actuel, poser un commentaire sur ce post, c’est l’endroit ideal ! Sinon vous pouvez egalement commenter chacun des articles et chacune des pages ! Faites-vous plaisir…

Avec un acces limite a Internet en general et mon blog en particulier, je vous retrouverai completement connecte a partir de lundi soir pour moi, surement mardi pour vous.
Profitez-bien de votre week-end, je vais essayer de profiter du mien au mieux !

See you!

PS: Une histoire sur le Labor Day aux Etats-Unis

Autour de chez moi : Le Lafayette Park

Afin que vous situiez dans quel environnement j’evolue, laissez-moi vous inaugurer un autre type d’article (j’espere arriver a en faire plusieurs :D), intitule « Autour de chez moi ». Le concept est double : premierement, je souhaite decouvrir le quartier dans lequel je vis, en quelque sorte me l’approprier ; ensuite, le connaissant mieux, je peux vous le faire decouvrir.

Bienvenue au Lafayette Park !

Bienvenue au Lafayette Park !


Il y a 2 semaines, je suis donc parti au Lafayette Park, localise a 4 blocs de chez moi (environ 10 minutes a pied). Il existe de nombreux parcs publics comme celui-ci dans San Francisco, de differentes sortes et differentes tailles.
Ce parc porte bien sur le nom du renomme Marquis, en l’honneur de son role dans la Revolution Americaine.
Lafayette Park - partie Sud-Ouest

Lafayette Park - partie Sud-Ouest


Situe dans le quartier « Pacific Heights », il couvre une surface de 4 « blocs-carres » 😀 Suivant le relief du quartier, il conserve une partie en pente, etagee pour les « chemins », et une autre plus plane. Certes, ce n’est pas un grand parc type « Hype Park » (je pense que ca equivaut a la Frange Verte!), c’est quand meme un endroit tres agreable.

Dans sa partie basse, soit celle bordant Gough Street, le parc est plutot decouvert, en pente donc, avec quelques chemins plutot goudronnes et qui serpentent. Quelques bancs et fontaines ornent le coin, tandis que sur la gauche (cote California Street), se trouvent deux terrains de tennis en acces libre.

A labri, sur la partie la plus haute du parc

A l'abri, sur la partie la plus "haute" du parc


Un peu plus haut, c’est une partie boisee qui nous accueille, avec une petite clairiere et une ambiance de sous-bois agreable. Oui bon, ca n’a pas le meme charme que nos sous-bois, avec leurs douces senteurs, mais enfin on s’en contente, car je rappelle que nous sommes en ville !
Bronzette, jeux et promenades sont quelques activites a faire au Lafayette Park

Bronzette, jeux et promenades sont quelques activites a faire au Lafayette Park

De l’autre cote de la butte ou colline, c’est plutot une ambiance de parc d’enfants, ou parc type Maurice Thorez (pour les Grenoblois) justement. Certaines personnes jouent, d’autres se promenent avec leur(s) chien(s), d’autres encore profite des beaux jours pour se faire bronzer. Normal car l’apres-midi, c’est la partie la plus ensoleille du parc.

La prison dAlcatraz, vue du Lafayette Park

La prison d'Alcatraz, vue du Lafayette Park

Sur le versant Nord, il est possible d’admirer un paysage agreable, dont le point d’orgue est la vue sur la baie et la prison d’Alcatraz.
Ce parc est donc une bonne alternative a une ballade en ville ou a une expedition pour partir a la campagne, puisqu’il offre a la fois espaces verts, de detente et de pratique sportive. En plein coeur de la ville, les arbres protege pourtant beaucoup du bruit environnant, ce qui est tres appreciable. A Decouvrir, donc ! 😉

Passe donc a la maison ! (suite)

Lors d’un precedent article, je vous annoncais ma joie (et surtout mon soulagement) d’avoir enfin emmenag… d’avoir enfin trouve ma place de camping de luxe, a l’abri du vent, avec l’electricite et les toilettes. 😀
Plus serieusement, depuis le 1er aout, j’ai officiellement mon chez moi a San Francisco, et je commence a amenager tout ca. Comme tout bon Francais ne connaissant rien aux bons magasins de meubles ici, et sur conseils de mes compatriotes, j’ai fonce sur l’Ikea le plus proche. Oui bon je sais c’est pas top, j’ai un peu honte, mais bon quand on a besoin d’un lit descent, on ne cherche pas midi a quatorze-heures, on fonce au plus pratique.
Mais avant d’approfondir sur mes meubles, revenons sur mon appartement.

Mon immeuble

Mon immeuble


Proche du quartier appele Nob Hill*, il se situe dans un immeuble faisant l’angle entre deux rues, Larkin et Clay, au second etage. L’immeuble en compte 3, pour 12 appartements, a un ascenseur et un toit amenage. Mon appartement est un 2 pieces + cuisine ou T2, appele « 1 bedroom » ici. Il est oriente Sud, ce qui n’est pas trop mal pour le soleil. Autant le dire tout suite, mon appartement n’a pas de reelle vue interessante, et a un peu de vis-a-vis.
Le salon...

Le salon...


Mais la rue separe les appartements, et les gens n’ont pas l’air voyeur, donc ca va. 🙂 Autre point faible de cet appartement, le simple vitrage des fenetres (baies vitrees). C’est quelquefois genant, mais je n’ai pas le sommeil leger, donc ca devrait etre supportable.
Pour le cote positif, je suis assez content de la surface, meme si j’ai vu plus grand. J’ai pu rentrer une table ronde dans la cuisine, un lit format Queen (2,02×1,60m environ) dans la chambre, et le salon une fois amenage devrait etre bien fonctionnel.
Niveaux rangements, je n’ai pas de walking-closets -immenses placards dans lesquels on peut marcher- mais quand meme deux grandes penderies et un autre placard avec etageres de bas en haut.
Le salon (angle oppose)

Le salon (angle oppose)


La chambre necessitera peut-etre une commode ou des etageres pour les vetements ; la cuisine en revanche dispose d’un grand nombre de tiroirs et « cabinets » comme on dit ici.
La cuisine (un peu encombree ce jour-la)

La cuisine (un peu encombree ce jour-la)


Autre aspect de l’appartement, les stores venitiens dans toutes les pieces, l’absence d’eclairage dans le salon et surtout la moquette dans la chambre et le salon, et ce des l’entree dans l’appartement !
Je previens donc ceux qui viendront dans l’appartement par temps de pluie ou apres une ballade dans la foret, je serai intraitable ! 😀 Comme sera intraitable ma proprio si je lui rends une moquette sale… 😦
La moquette dans le salon...

La moquette dans le salon...

J’ai un peu du mal a estimer la surface, mais je dirais entre 40 et 42 metres carres (bien loin des 700 square feet annonces par la proprio soit dit en passant, ce qui avoisine les 65 metres carres ! Ah sacre systeme imperial, ca meriterait presque un article, tiens…
Bien sur, je n’ai pas de balcon, meme si j’ai un escalier de secours devant la fenetre de la cuisine. 🙂 Pour finir, je fais ma lessive (si si, ca y est !) dans la laverie propre a l’immeuble.

Aux dernieres nouvelles, mon chargement n’arriverait pas avant septembre, et il faut encore que je trouve mon sofa, une tele et bien sur que je comble tout ca avec du matos de musique ! 😀 Peut-etre pourrais-je loger quelques plantes, egalement.
Apres cela, je devrais etre bien installe, et donc… pret a vous recevoir ! A bon entendeur…

PS: Plus de photos a venir…

+ D’autres photos

+ Plus d’infos sur Nob Hill, le quartier de Full House, autrement appele La Fete a la Maison !

YAFEFY: Yet Another Fun Event From Yahoo! – Un nouvel evenement fun offert par Yahoo!

Dans la plupart des societes, Yahoo! incluse, il est de coutume de faire des soirees de Noel ou de fin d’annee, afin de celebrer…Noel, ou la fin de l’annee, recompenser les salaries pour les efforts fournis tout au long de l’annee, et passer du bon temps entre collegues.

Lentree du camp Yahoo! avec Cedric

L'entree du camp Yahoo! avec Cedric


A cela, Yahoo! ajoute chaque annee le pendant estival, a savoir un evenement en plein-air. Contrairement au repas de fin d’annee, ou seul le conjoint est convie, ici toute la famille peut venir. L’evenement prevoit alors tout un tas d’activites pour les petits et les moins petits : outre un pique-nique geant, les participants peuvent pratiquer un peu d’escalade, jouer a quelques jeux d’adresse, faire de l’auto-tamponneuse, gagner le gros lot au bingo etc.
Nascar... ou presque.

Nascar... ou presque.

Lescalade montee sur...remorque !

L'escalade montee sur...remorque !

C’est aussi bien sur l’occasion de discuter avec de nouvelles personnes, sortir du cadre du travail pour decouvrir leur famille, leurs centres d’interet.
La encore, Yahoo! fait les choses bien car tout est paye, y compris la navette qui ramene les personnes vers le Caltrain. Les goodies* associes sont par contre payants, mais apres tout c’est bien normal !
Nous avons tres beau temps a San Mateo ce jour-la, alors que San Fran’ etait une fois de plus noye sous une grosse nappe de brume. Partis avec Reem, son mari et Cedric, nous avons bien apprecie ces quelques heures passees a l’exterieur, dans les installations de Bay Meadows, qui n’est autre que l’hippodrome de San Mateo. Peut-etre y reviendrai-je pour y apprecier quelques courses hippiques…

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

Voir l’article de Cedric sur le meme sujet.
D’autres photos de cet evenement.

* : Voir explication lettre G.

He, dis, t’aurais pas mange de l’ail par hasard ?

Comme je vous le disais dans un precedent article, samedi 26 Juillet 2008 etait le second jour de la 30eme edition du Festival. Non, je n’etais malheureusement pas au festival Hadra, mais au Gilroy Garlic Festival.

La mascotte

La mascotte


Ce festival, qui se deroule chaque annee, celebre la production phare de la ville de Gilroy, situee au sud de San Jose.
Mais alors me demanderez-vous, comment diable celebre-t-on l’ail par la-bas ? He bien, tout d’abord, en reunissant les producteurs, fabricants de produits transformes, revendeurs et bien sur consommateurs d’ail dans un meme lieu. Ensuite, en fournissant a ces divers interlocuteurs des dizaines de stands de nourriture, a base d’ail…ou pas. Enfin, en proposant des souvenirs -chers payes- sur le theme de l’ail, de la gousse ou de la tresse.
Au final, il etait possible de deguster tout un tas de denrees a base de ce bulbe, des plus classiques comme des penne au pesto, crevettes l’ail, jusqu’au plus insolites, les frites a l’ail, du popcorn gout ail et meme la fameuse glace a l’ail !
Le Menu du Jour...

Le Menu du Jour...


A cote de ces innombrables stands, aupres desquels les « autochtones » etaient masses des 10h30, d’autres stands plus classiques proposaient a l’achat des chapeaux, porte-cartes, tableaux, bibelots en tous genres. 3 ou 4 « scenes » etaient dediees aux evenements jalonnant la journee, d’un concours de cuisine a base d’ail, au concours de danse orientale, en passant par le concert de groupes locaux reprenant des standards Rock. Enfin, il etait possible de se refraichir sous les rain rooms, propulsant des micro-goutellettes d’eau, ou sous les nombreux hauvents mis a disposition. Malgre tout, la chaleur etait etouffante, et m’a conduit jusqu’au mal de tete. Arrives vers 10h30, nous avons finalement quitte les lieux vers 15h, non sans avoir appris que Gilroy etait jumelee avec 5 autres « capitales de l’ail » dans le monde, dont Saint-Clar, dans le Gers. Si l’ete de l’ail vous tente et que vous ne pouvez pas attendre l’annee prochaine pour assister a cet evenement monstrueux, vous pouvez toujours tenter votre chance la-bas, il n’est peut-etre pas trop tard.

Les + :
+ Une decouverte, content d’avoir vu ca au moins une fois
+ Les degustations gratuites
+ La glace a l’ail, offerte et c’est tres bon !
+ Les divers evenements, quelques jolies danseuses, un show culinaire

Les – :
– Une chaleur etouffante, mais les organisateurs n’y peuvent rien
– Ah le marketing… des affiches a $10, des tabliers simples a $20 :/
– Une cuisine trop, vraiment trop grasse, et peu adaptee aux grosses chaleurs (qui a envie de manger des pates au pesto sous 32 degres a l’ombre ?)
– Pas vraiment un festival a faire tous les ans, sauf pour renouveler son stock de pickles a l’ail !

Une autre vision : Cedric a propos de ce meme evenement (+photos)
Plus d’infos sur : www.gilroygarlicfestival.com (Anglophone)
Video de danse orientale sur une des scenes du festival :

Plus de photos a venir… (enfin si j’arrive a resoudre mes problemes techniques)