Un festival, des…?

Ces deux derniers week-ends ont ete l’occasion pour moi (et pour quelques autres, il parait) de decouvrir deux des festivals les plus reputes de San Francisco.

Folsom Leather Street Fair

Folsom Street Fair 08

Folsom Street Fair '08

Ames sensibles s’abstenir. Sous ses airs de rassemblement folklorique de rue se cache en realite une manifestation a deconseiller aux plus jeunes et aux plus prudes. 🙂
En effet, ce festival est l’occasion pour un certain nombre de personne (residentes ou pas) d’exprimer, ou devrais-je dire d’exhiber leur… « vraie personnalite ». On y croise pele-mele des homosexuels, des adeptes du sado-masochisme, des hommes nus, des femmes dans un etat similaire, j’en passe et des pires / meilleurs.
Parmi les « stands » notables de cette foire, il y a des scenes musicales, des stands de nourriture (quand meme), un stand incitant a s’inscrire sur les listes electorales ou s’inscrire a Zipcar (service de locations de voitures). On y trouve aussi des ventes d’objets en tout genre, y compris des sextoys.
Vous me trouvez raccoleur ?

Vous me trouvez raccoleur ?


Enfin, le stand qui a certainement le plus choque tout le monde, en tout cas ceux que je connais, est cette exhibition de Sado-masochisme. Sans m’epancher trop sur le sujet, car ca me rememore de mauvais souvenirs :). Il s’agit d’un endroit ou des personnes du public se portent volontaires pour se faire fouetter, attacher, caresser sur des parties sensibles, ou ridiculiser. C’est une experience assez incroyable, que je n’imaginais pas voir un jour en pleine rue.
Rassurez-vous (comme vous pouvez), ceci n’a lieu qu’une fois par an, dans une 4-5 rues de long sur 1 rue de « large », encadree par la Police et par des barrieres. Bien qu’un panneau indique que la nudite est interdite, il est tout de meme possible de croiser des personnes nues, certaines se masturbant meme en pleine rue ou en prenant des photos du stand sado-masochiste. Tout simplement ecoeurant pour ma personne.
Au final, je n’y suis reste qu’a peu pres une heure et demie, soit le temps de se rendre compte de ce qu’etait cette manifestation, et de savoir que je n’y retournerai probablement jamais. 🙂
Je n’ai pas encore le recul necessaire pour vous dire si j’estime ce genre de rassemblement de bon aloi, mais enfin on peut au moins penser qu’il subsiste une certaine tolerance a l’egard des minorites dans cette ville de San Francisco, et que dans un sens ca rassure.
Apres ca, un petit tour a la Boulange de Hayes puis au Ti Couz avec de nouvelles connaissances majoritairement Francaises m’a grandement aide a apaiser mon ecoeurement de la journee et a me faire retrouver un petit bout de France a SF. Un espresso, deux caneles, deux crepes et une ou deux bolees de Cidre m’ont bien aide. 🙂

Je ne publie pas les photos ici, mais vous pourrez en retrouver quelques unes sur ma page flickr ou l’article de Cedric.
Si vous avez le courage de vouloir en savoir plus

SF Love Fest

Le char de tete

Le char de tete

Une semaine plus tard, l’ambiance etait un peu plus sereine et bonne enfant, meme si certains hommes nus se promenaient encore en tout debut de la parade. Ils ont du etre pries de regagner leur domiclle assez rapidement par la Police je pense.
Mais c’etait une bien belle parade, cette Love Fest. Une des nombreuses filles de la celebre Love Parade nee a Berlin, cette parade n’est pourtant pas tres longue. Elle remonte simplement Market Street, et plutot rapidement. Au final, le defile des chars proprement dit ne dure que deux heures environ, mais la musique commence un peu avant 11h30 et se finit aux environs de 21h. Autant dire que le gros de l’evenement se situe sur la « Place du Village », c’est-a-dire devant le City Hall (la Mairie). Tous les chars se mettent autour, les marchands de nourriture aussi, les incitateurs sont la toujours. Les jardiniers de la Ville doivent avoir pas mal de boulot dans les semaines qui suivent, car bien entendu toutes les pelouses et les fleurs qui vont avec sont pietinees par les participants.
Play the music!

Play the music!


Au niveau du contenu, il s’agit d’une manifestation de musiques electroniques, avec tout un tas de styles, y compris un char Trance Psychdelique. Ce dernier etait plutot bien place d’ailleurs, et attirant pas mal de public.
A vrai dire, la parade est encore jeune je crois, et assez differente de ce qu’on croise en Europe. Les gens suivent moins le defile, et restent sur le bord en prenant des photos. Il faut dire aussi que la parade est plus courte, et les chars vont deux fois plus vite qu’ailleurs.
Le char Tantra (Trance Psychedelique)

Le char Tantra (Trance Psychedelique)

Ayant profite d’une grande partie de l’evenement, je suis ensuite alle mange avec Cedric et Thomas, avant de me diriger vers la soiree Tantra, une des nombreuses afters officielles de la LoveFest, sur le theme Trance Psychedelique bien sur. Pour ceux que ca interesse, *christine*, Chromatone et Penta etaient notamment au programme. Ceci etant, cette soiree m’a un peu decue au niveau qualite et m’a grandement ouvert les yeux sur la qualite des soirees proposees par l’Association Hadra, dont j’ai ete un membre actif (enfin je crois), et qui est chere a mon coeur.
Confettis !

Confettis !

Mes photos
Les photos de Cedric
Pour en savoir plus…

Publicités

He, dis, t’aurais pas mange de l’ail par hasard ?

Comme je vous le disais dans un precedent article, samedi 26 Juillet 2008 etait le second jour de la 30eme edition du Festival. Non, je n’etais malheureusement pas au festival Hadra, mais au Gilroy Garlic Festival.

La mascotte

La mascotte


Ce festival, qui se deroule chaque annee, celebre la production phare de la ville de Gilroy, situee au sud de San Jose.
Mais alors me demanderez-vous, comment diable celebre-t-on l’ail par la-bas ? He bien, tout d’abord, en reunissant les producteurs, fabricants de produits transformes, revendeurs et bien sur consommateurs d’ail dans un meme lieu. Ensuite, en fournissant a ces divers interlocuteurs des dizaines de stands de nourriture, a base d’ail…ou pas. Enfin, en proposant des souvenirs -chers payes- sur le theme de l’ail, de la gousse ou de la tresse.
Au final, il etait possible de deguster tout un tas de denrees a base de ce bulbe, des plus classiques comme des penne au pesto, crevettes l’ail, jusqu’au plus insolites, les frites a l’ail, du popcorn gout ail et meme la fameuse glace a l’ail !
Le Menu du Jour...

Le Menu du Jour...


A cote de ces innombrables stands, aupres desquels les « autochtones » etaient masses des 10h30, d’autres stands plus classiques proposaient a l’achat des chapeaux, porte-cartes, tableaux, bibelots en tous genres. 3 ou 4 « scenes » etaient dediees aux evenements jalonnant la journee, d’un concours de cuisine a base d’ail, au concours de danse orientale, en passant par le concert de groupes locaux reprenant des standards Rock. Enfin, il etait possible de se refraichir sous les rain rooms, propulsant des micro-goutellettes d’eau, ou sous les nombreux hauvents mis a disposition. Malgre tout, la chaleur etait etouffante, et m’a conduit jusqu’au mal de tete. Arrives vers 10h30, nous avons finalement quitte les lieux vers 15h, non sans avoir appris que Gilroy etait jumelee avec 5 autres « capitales de l’ail » dans le monde, dont Saint-Clar, dans le Gers. Si l’ete de l’ail vous tente et que vous ne pouvez pas attendre l’annee prochaine pour assister a cet evenement monstrueux, vous pouvez toujours tenter votre chance la-bas, il n’est peut-etre pas trop tard.

Les + :
+ Une decouverte, content d’avoir vu ca au moins une fois
+ Les degustations gratuites
+ La glace a l’ail, offerte et c’est tres bon !
+ Les divers evenements, quelques jolies danseuses, un show culinaire

Les – :
– Une chaleur etouffante, mais les organisateurs n’y peuvent rien
– Ah le marketing… des affiches a $10, des tabliers simples a $20 :/
– Une cuisine trop, vraiment trop grasse, et peu adaptee aux grosses chaleurs (qui a envie de manger des pates au pesto sous 32 degres a l’ombre ?)
– Pas vraiment un festival a faire tous les ans, sauf pour renouveler son stock de pickles a l’ail !

Une autre vision : Cedric a propos de ce meme evenement (+photos)
Plus d’infos sur : www.gilroygarlicfestival.com (Anglophone)
Video de danse orientale sur une des scenes du festival :

Plus de photos a venir… (enfin si j’arrive a resoudre mes problemes techniques)