Comme un vendredi…13

Bonjour à vous,

oui je sais, ça fait un baille…
Est-ce le fait de s’habituer a la vie d’ici qui fait moins ecrire et communiquer aux autres ? Je ne pense pas, au vu de mes autres collegues toujours aussi prolixes, Cecile et Cedric en tete.
Dès que je trouve la raison qui va bien je vous la communiquerai… sur ce blog. 🙂

Rassurez-vous, depuis Juillet il s’est quand même passé un minimum de choses.
Le 31 arrivaient ma mère et mon beau-père pour 2 semaines, a la decouverte de l’Ouest. J’y consacrerai un autre article (si…) car ce fut un voyage riche en aventures !

Le jour de leur départ arrivait… mon matériel de mix DJ ! Table de mixage, platines CDs, Enceintes de monitoring… bref l’ideal pour ecouter de la musique et perfectionner mes techniques.
Techniques que j’aurai l’occasion d’eprouver lors d’une soirée Trance Psychedelique dans un bar le 21 octobre, grâce à la rencontre de DJs locaux.

Le week-end du Labor Day arrivant, me voici reparti avec Cédric à la découverte du Sud de la Californie. Un passage à San Diego pour 1.5 jours / 2 nuits, puis virée à Los Angeles ! Un bon petit week-end mémorable.

Hollywood et moi

Hollywood et moi

Puis un pote de promo Miage (Gilles, si tu nous regardes) est venu visiter les environs et me faire un coucou, avant que nous partions ensemble pour le week-end du 19-20 septembre au festival Symbiosis, un des plus gros festivals électroniques des environs. La encore, un week-end memorable a ecouter des artistes que j’attendais depuis longtemps, et a retrouver des amis parcourant le monde. 🙂

De retour de ce week-end, je célebrais (interieurement) mes 4 ans de presence chez Yahoo!, le 21.

Quelques semaines apres, c’etait au tour de Yohan et Erika de finir leur periple ouest americain a San Francisco. Je me suis donc greffé a leur groupe pour pouvoir faire un tour de limousine et profiter d’un bon repas aux Joulins, restaurant Jazz bistro d’inspiration Française.

A j’oubliais, auparavant le 3 octobre j’ai assisté avec plusieurs collègues de boulot a la LoveFest, la LoveParade de San Francisco. Bonne journée, suivi d’une bonne petite soirée Trance Psy dans un club de la ville.

Puis vint la celebration des 40 ans de Woodstock au Golden Gate Park, et la celebration d’Halloween.
Vous le savez peut-etre, je ne suis pas tres interesse par cette coutume d’ordinaire. Mais cette année j’ai quand meme voulu tester ca d’un peu plus pres, donc je suis allé louer un costume et hop, c’est parti pour le week-end !
Vendredi soir, soirée au Ruby Skye avec notre ami Ferry Corsten, puis samedi soir, house party (soirée privée) en compagnie de mon pote Thomas.

Rajoutez a cela quelques week-end tranquilles a rattrapper du sommeil, d’autres a parcourir la ville ou bruncher, encore d’autres a…bosser (c’est arrivé une ou 2 fois), et vous aurez un bon petit aperçu de ces derniers mois !

Au programme de ces prochaines semaines, un repas de pre-Thanksgiving, Thanksgiving itself, Noel et pour finir l’année en beauté, un petit voyage au Brésil pour le festival Universo Paralello !
De quoi passer mon premier reveillon du Jour de l’An au soleil, a mixer sur la plage… 😀

Vous l’aurez compris, je ne prevois pas de retour en France avant la fin de l’année et vous allez me manquer, mais je prévois ça pour 2010 à coup sûr. 😉

Une dernière chose et non des moindres, c’est maintenant officiel le site de Yahoo! Grenoble est amené a fermer dans les prochains mois. Apres son inauguration en octobre 2008, le site avait d’abord vu une separation d’avec Kelkoo (vendu fin 2008 à un fonds d’investissement Anglais), puis une vague de licenciements due a une restructuration a l’echelle mondiale du groupe.
Malgré les efforts de mes talentueux collegues pour valoriser le site alors inauguré par le Ministre de l’Economie en personne, la nouvelle strategie aura donc eu raison du site et 78 employes a temps plein sont a reclasser. Qui sait, pour certains ce sera peut-être l’occasion de venir nous rejoindre outre Atlantique…
D’ici là, j’ai bien évidemment une pensée triste et nostalgique pour mes collègues, même si je suis sûr que la plupart d’entre eux sauront rebondir de belle manière.

De l’apparence a San Francisco

Sous un titre si pompeux se cache une reflexion pour le moment assez sommaire, mais qui a au moins le merite d’exister.
Dans notre societe de consommation et d’inegalites, la recherche du paraitre est constante. C’est assez visible a San Francisco, ou l’on peut s’en rendre compte au travers de plusieurs exemples.

La gent(e) feminine
Dieu me pardonne, je me suis beaucoup attarde sur ce cas-la. Toujours est-il qu’il y a de tres belles filles et femmes ici, certaines simples, d’autres sophistiquees. Nombre d’entre elles se maquillent, ont les ongles des mains et des pieds manucures, voire portent de faux-ongles (ce qui ne me plait pas forcement, je precise). Elles sont de maniere generale bien voire tres bien habillees. Bon d’accord pour le moment je pratique San Francisco dans un quartier pas trop mal, mais j’ai vu ca dans d’autres quartiers, d’autres villes egalement.

Les marches, supermarches
Ici, l’attention se porte plus particulierement sur la presentation. Vous me direz, les rayons sont les memes partout, aux USA comme en France. Et vous aurez raison. Sauf que la ou la difference se fait, c’est sur les rayons de produits frais. Les fruits et legumes sont ranges, calibres, et bien sur rarement touches (comprenez « abime »). Il faut aller sur certains marches ou au Whole Foods Market* pour trouver des carottes fendues, par exemple. Mieux, ces produits ont une duree de vie record au frigo…
C’est la meme chose en ce qui concerne les rayons de bouche et de poissonerie : la viande est decoupee, calibree, rangee selon les morceaux proposes. Idem pour le poisson, ce qu’on a plus tendance a voir en France. Lorsque les magasins sont climatises ou a l’abri ca peut encore aller, mais des que vous voyez ca au soleil ou dans les magasins de Mission, vous commencez a vous poser des questions d’ordre …sanitaire.
A voir aussi, l’article de Cecile et Julien a ce propos.

Les magasins en general
La encore, pas de difference notable avec la France : un magasin de vetement sera toujours bien tenu, les vetements ranges regulierement. Ici ils font quand meme plus d’efforts pour ranger ca par taille croissante, de facon a ce que vous voyez rapidement s’il y a votre taille ou pas pour l’article recherche. Par ailleurs, un salon de coiffure disposera de maniere « elegante » jusqu’aux magazines proposes a la lecture.

La proprete
Bien qu’en regle generale les Etats-Unis sont connus pour leurs quartiers « debrailles » (j’ai une petite pensee pour l’auteur de cette expression a chaque fois que j’en voie un), une attention particuliere est portee a la proprete de certaines rues, balayees chaque matin ou plusieurs fois par semaine, afin de les debarrasser de leurs feuilles mortes, dechets et autres papiers jonchant le sol.
Parfois cette tache incombe aux employes de la ville, parfois aux magasins et immeubles qui ont pignons sur rue et qui peuvent se payer la prestation. De fait on peut marcher dans une rue tres propre, puis tourner et tomber sur quelque chose qui ressemblerait a l’envers du decor. Surprenant.

Les voitures
La encore, c’est un cliche bien connu, mais qui s’avere assez juste. Exceptees les Minis, qui font fureur ici, et une Fiat 500 de l’epoque (faut que je la photographie si je la retrouve !), la plus petite voiture est de taille « compacte », soit pas loin des modeles Megane, 307, ou C4 chez nous, pour ne prendre que les modeles Francais. Il y a pas mal de compactes, mais aussi des berlines -le plus souvent 4 portes- des coupes, des 4×4. Et bien sur, chose que l’on ne voit qu’ici ou presque, des pick-ups*, des Hummers, des monster trucks et des limousines. On peut eventuellement voir aussi… des hummer-limousines. 🙂 C’est vraiment pas difficile de voir des limousines ou des voitures de sport genre Porsche ici. Il suffit de se ballader dans le centre vers Union Square ou Financial District ne serait-ce que 10 minutes pour en croiser.
Certaines sont recouvertes d’une bache, d’autres sont legerement customisees, et l’on voit un nombre impressionnant de carrossiers et mecanos a certains endroits. Preuve s’il en est que la voiture garde une place preponderante ici, malgre le mouvement ecologique et les contraintes associees (difficultes de parking, cout de l’essence notamment). A leur decharge, le pays est quand meme gigantesque et tout est a l’echelle : routes, villes, distances pour aller au boulot etc. Il n’y a guere que l’espace entre 2 pas qui ne varie pas trop, donc il faut bien trouver des alternatives…
Pour conclure, je ne sais pas si c’est une these qui sera etayee ou refutee par la suite, ou qui l’a deja ete par ailleurs, mais en tout cas c’est celle du moment. 🙂 On verra si j’arrive a l’illustrer.

Des idees la-dessus ? Les autres Frenchies, vous voyez cela differemment ?