Comme un vendredi…13

Bonjour à vous,

oui je sais, ça fait un baille…
Est-ce le fait de s’habituer a la vie d’ici qui fait moins ecrire et communiquer aux autres ? Je ne pense pas, au vu de mes autres collegues toujours aussi prolixes, Cecile et Cedric en tete.
Dès que je trouve la raison qui va bien je vous la communiquerai… sur ce blog. 🙂

Rassurez-vous, depuis Juillet il s’est quand même passé un minimum de choses.
Le 31 arrivaient ma mère et mon beau-père pour 2 semaines, a la decouverte de l’Ouest. J’y consacrerai un autre article (si…) car ce fut un voyage riche en aventures !

Le jour de leur départ arrivait… mon matériel de mix DJ ! Table de mixage, platines CDs, Enceintes de monitoring… bref l’ideal pour ecouter de la musique et perfectionner mes techniques.
Techniques que j’aurai l’occasion d’eprouver lors d’une soirée Trance Psychedelique dans un bar le 21 octobre, grâce à la rencontre de DJs locaux.

Le week-end du Labor Day arrivant, me voici reparti avec Cédric à la découverte du Sud de la Californie. Un passage à San Diego pour 1.5 jours / 2 nuits, puis virée à Los Angeles ! Un bon petit week-end mémorable.

Hollywood et moi

Hollywood et moi

Puis un pote de promo Miage (Gilles, si tu nous regardes) est venu visiter les environs et me faire un coucou, avant que nous partions ensemble pour le week-end du 19-20 septembre au festival Symbiosis, un des plus gros festivals électroniques des environs. La encore, un week-end memorable a ecouter des artistes que j’attendais depuis longtemps, et a retrouver des amis parcourant le monde. 🙂

De retour de ce week-end, je célebrais (interieurement) mes 4 ans de presence chez Yahoo!, le 21.

Quelques semaines apres, c’etait au tour de Yohan et Erika de finir leur periple ouest americain a San Francisco. Je me suis donc greffé a leur groupe pour pouvoir faire un tour de limousine et profiter d’un bon repas aux Joulins, restaurant Jazz bistro d’inspiration Française.

A j’oubliais, auparavant le 3 octobre j’ai assisté avec plusieurs collègues de boulot a la LoveFest, la LoveParade de San Francisco. Bonne journée, suivi d’une bonne petite soirée Trance Psy dans un club de la ville.

Puis vint la celebration des 40 ans de Woodstock au Golden Gate Park, et la celebration d’Halloween.
Vous le savez peut-etre, je ne suis pas tres interesse par cette coutume d’ordinaire. Mais cette année j’ai quand meme voulu tester ca d’un peu plus pres, donc je suis allé louer un costume et hop, c’est parti pour le week-end !
Vendredi soir, soirée au Ruby Skye avec notre ami Ferry Corsten, puis samedi soir, house party (soirée privée) en compagnie de mon pote Thomas.

Rajoutez a cela quelques week-end tranquilles a rattrapper du sommeil, d’autres a parcourir la ville ou bruncher, encore d’autres a…bosser (c’est arrivé une ou 2 fois), et vous aurez un bon petit aperçu de ces derniers mois !

Au programme de ces prochaines semaines, un repas de pre-Thanksgiving, Thanksgiving itself, Noel et pour finir l’année en beauté, un petit voyage au Brésil pour le festival Universo Paralello !
De quoi passer mon premier reveillon du Jour de l’An au soleil, a mixer sur la plage… 😀

Vous l’aurez compris, je ne prevois pas de retour en France avant la fin de l’année et vous allez me manquer, mais je prévois ça pour 2010 à coup sûr. 😉

Une dernière chose et non des moindres, c’est maintenant officiel le site de Yahoo! Grenoble est amené a fermer dans les prochains mois. Apres son inauguration en octobre 2008, le site avait d’abord vu une separation d’avec Kelkoo (vendu fin 2008 à un fonds d’investissement Anglais), puis une vague de licenciements due a une restructuration a l’echelle mondiale du groupe.
Malgré les efforts de mes talentueux collegues pour valoriser le site alors inauguré par le Ministre de l’Economie en personne, la nouvelle strategie aura donc eu raison du site et 78 employes a temps plein sont a reclasser. Qui sait, pour certains ce sera peut-être l’occasion de venir nous rejoindre outre Atlantique…
D’ici là, j’ai bien évidemment une pensée triste et nostalgique pour mes collègues, même si je suis sûr que la plupart d’entre eux sauront rebondir de belle manière.

Publicités

Viva Las Vegas!

Welcome to Las Vegas!

Welcome to Las Vegas!


Avec Decembre vient le temps des bilans et des remerciements. Yahoo! n’echappe pas a la regle, et a pour coutume de remercier ses employes avec une grosse soiree.
Cette soiree, appelee « Year-End Party » ou YEP (soiree de fin d’annee, yep etant aussi un moyen de s’exclamer Oui!), etait cette annee placee sous le signe de Las Vegas. Certes, les soirees de Yahoo! sont traditionnellement connues pour leur tables de poker, de black jack, de roulette et j’en passe. Mais cette annee, toute l’ambiance etait axee autour de la ville aux casinos.
YEP - entrance

YEP - entrance


En compagnie de Gilles, Delphine, Cedric et Thomas, tous sur notre 31 pour l’occasion, nous voila donc partis pour le San Mateo Center au sud de San Francisco. Arrives vers 20h30, nous decouvrons peu a peu les lieux, a commencer par cette allee de stars au tapis rouge de lumiere. 🙂
Apres avoir accompli les formalites d’usage (en gros, montrer qu’on avait plus de 21 ans pour pouvoir rentrer et boire 🙂 ), nous voici en route pour une soiree memorable.
Memorable, la soiree l’a ete des les toutes premieres minutes. En effet, quelle ne fut pas notre surprise de voir nos executifs des l’entree, accueillir tous les salaries et leur souhaiter la bienvenue ! Ni une ni deux, voyant les uns se disperser tandis que les autres faisaient la queue, me voici en ligne pour aller serrer la main a mon CEO (=PDG). Arrive devant lui, nous discutons rapidement, avant que j’ai la chance de prendre une photo avec les 2 fondateurs. Moment tres appreciable, immortalise par Cedric (merci l’ami) !
David Filo, moi, Jerry Yang.

De gauche a droite : David Filo, moi, Jerry Yang.


Remis de mes emotions, Cedric ayant lui aussi eu son moment de gloire, nous decouvrons les lieux, superbement decores a la maniere des casinos de Vegas. Dans la premiere grande salle, 4 grands espaces aux couleurs du Caesar’s Palace, du Luxor (et ses pyramides), de Paris (et sa Tour Eiffel !) et de Treasure Island (et son bateau pirate).
Ca, cest Paris!

Ca, c'est Paris!

Tout autour, des attractions sont organisees : Immortaliser la soiree par une photo, recuperer des tickets de tombola dans un caisson souffleur, se marier une nouvelle fois avec Elvis dans la Wedding Chapel, jouer aux
Wedding Chapel

Wedding Chapel

nombreux jeux de casinos proposes. A cote de ca, des stands de nourriture de toutes sortes (classique, japonais, et bien d’autres), et bien sur des open bars pour les soiffards. Au centre, non pas Francois Bayrou, mais un authentique DJ (en fait, pas vraiment) au milieu du dancefloor pour prodiguer quelques tubes du moment et animer la soiree.
On se dit que wow, il y a de quoi faire. Mais alors qu’on traverse la partie exterieure reservee aux fumeurs, on rentre dans la seconde salle et la, il y en a encore autant ! Des jeux d’arcade, baby-foots, billards, sans compter le concert, le duel de pianos etc.

Personnellement, je suis principalement reste dans la premiere salle ou, apres avoir mange et discute avec les collegues Francais et Americains avec qui on s’etait donne rendez-vous, je me suis dirige vers une table de poker.

Yeah baby!

Yeah baby!


Comme je vous l’ai dit, les jeux de casinos sont un peu une tradition dans les fetes de fin d’annee de Yahoo!. Sauf qu’a l’entree on se voit attribuer un ticket, que l’on echange contre des jetons (chips) pour aller jouer. Au final, on ne joue aucun argent, mais on n’en gagne pas non plus. Le seul attrait est de gagner le plus de jetons possibles pour les echanger contre des tickets de tombola, et prier pour etre tire au sort. Les lots mis en jeu sont vraiment sympas, tels des voyages a Las Vegas (la vraie!) ou autres sets de Poker.
Grace a Thomas, qui m’avait auparavant appris les rudiments, je n’ai pas regrette d’avoir rejoint une table de poker. Meme si on ne joue pas d’argent, on s’y croit vraiment et le stress monte d’autant. Je n’ose pas imaginer avec ses propres deniers ! 🙂 J’ai tres honorablement double ma mise, avec quelques mains memorables dont un full et surtout un carre d’as !

Malheureusement, la soiree est passee tres (trop) vite. Juste le temps de changer ses jetons en tickets, de prendre quelques dernieres photos et de manger quelques sushis, et nous voila repartis vers 1h du matin en direction de la City.
C’etait tout de meme une excellente soiree, pas forcement meilleure que celles que l’on a eu en France avec Kelkoo, mais assurement beaucoup plus organisee et avec beaucoup plus de moyens ! Ils savent tres bien y faire, et c’etait de circonstance avant d’enchainer sur une des semaines parmi les plus execrables de mon parcours chez Yahoo!…
J’espere maintenant deux choses: d’une que je puisse participer a la prochaine et de deux, que la prochaine soit encore plus grandiose et surtout plus longue que celle-ci ! 🙂

Treasure Island

Treasure Island

Toutes mes photos
La soiree vue par Cedric
La soiree vue par Cecile et Julien

PS: cette soiree etait aussi l’occasion pour Yahoo! de faire participer ses collaborateurs a une collecte de fonds et de nourriture pour les plus demunis. Les Yahoos, convies a la soiree et n’ayant rien a payer, ni entree, ni nourriture, ni consommations, pouvaient soit faire le geste d’apporter des conserves alimentaires, soit de participer au duel de pianos en demandant une chanson et faisant une promesse de don.

Citrouilles et Caisses a savon

Il y a une dizaine de jours, j’ai eu un bon petit week-end dans et autour de San Francisco.

Red Bull...s

Red Bull...s

Tout d’abord samedi, rendez-vous etait donne avec Cedric pour assister a la Soap Box Race ’08, sponsorisee par une celebre marque de boisson energisante (et au gout complement horrible, soit dit en passant).
La Soap Box Race litteralement, c’est une course de caisses a savon. Et les caisses a savon, ce sont de petites autos generalement pour les enfants, pour faire comme les grands. Sauf que cette course est pour les grands, pour faire comme les enfants.
Cet evenement est un melange entre grand-prix automobile, un meeting de catch et la celebre Coupe Icare. Pour les incultes (et vlan!), voici de quoi vous enduire la cervelle : Coupe Icare sur Wikipedia
Grand-Prix automobile, car il s’agit d’une course de vehicules dans les rues de San Francisco (plus precisement une portion de Dolores Street, entre la 20eme et la 22eme), avec un classement, des ralentis, des gagnants etc.

Interview davant course

Interview d'avant course

Meeting de catch, car les concurrents sont interviewes avant la course dans le Pit Row (les stands), parlent de leur bolide et de leur strategie, et expliquent pourquoi ils vont gagner (ils ne menacent pas leurs adversaires par contre, donc l’analogie s’arrete la).
Enfin Coupe Icare donc, car pour ceux qui connaissent et ceux qui ont pris le temps de cliquer sur le lien ci-dessus (comment ca, pas encore ???), les bolides et leurs concepteurs / conducteurs sont decores / deguises / maquilles sur un theme precis. Et ce qui fait tout le charme de cette course. De plus, les symboles ne manquant pas dans cette ville, beaucoup de caisses etaient directement inspirees de tout ce qui fait de cette ville un endroit cosmopolite mais aussi quelque part injuste.

Log Man on Fire

Log Man on Fire

Comme les americains sont de grands enfants, mais aussi de redoutables organisateurs au sens commercial aiguise, tout est deja pret et en route lorsque les gens arrivent sur les lieux. Le R** B** commence a couler a flots, les goodies sont distribues avec des allures de caravane du tour de France, les ecrans geants tronent d’un bout a l’autre du Dolores Park.
De maniere plus ou moins voulue, on a deniche avec Cedric une place pas tres confortable mais plutot strategique : A mi-chemin, juste avant le saut, a cote de la pit row, et juste derriere les barrieres. Il n’y avait guere que les photographes officiels et quelques bras tendus au-dessus pour nous gacher la vue.

Le Golden Gate Bridge sur roues

Le Golden Gate Bridge sur roues

On a donc pu voir les premieres attractions, l’entree des bolides sur la piste et la descente effrenee de la moitie d’entre eux environ. Le reste, on n’a pas trop suivi, car ca dure quand meme pres de 3 heures dans des circonstances un peu precaires. 🙂

Home Run! - une caisse a savon

Home Run! - une caisse a savon

Reste que je suis bien content d’avoir vu ca, avec l’engouement des gens et l’inventivite des concepteurs de caisses, ca a donne un agreable moment.

Changement de decors dimanche, mais aussi de… temps.
Apres une journee magnifique samedi, le dimanche s’annoncait beaucoup plus brumeux. Reste qu’ayant deja planifie de sortir, je n’allais pas abandonne si facilement.
Toujours avec Cedric, mais accompagne de Jean, Thierry et Benoit, des Yahoo! venus de France pour quelques temps, nous voici tout d’abord parti vers Twin Peaks. Ces celebres collines offrent une vue imprenable sur San Francisco. Imprenable certes, mais bouchee par les nuages. Dommage… pour eux, car nous on va pouvoir y retourner ! Les gars, je plaisante ! 😉
Pas mal de touristes et des photos qui ne rendent rien, donc on ne traine pas. On prend la direction de Marina et Half-Moon Bay ou, Halloween oblige, le festival de la citrouille se tient.
La-bas non plus le temps n’est pas terrible. A peine arrives, on y croise Julien, Cecile, Reem et Ramy, qui avaient deja bien profite du festival.
Nous ne nous y attarderons finalement pas trop, car le temps ne nous a pas trop encourage, malgre la possibilite d’assister au concours de mangeage de tarte a la citrouille (burp…) et le stand jamais decouvert de glace a la citrouille. Tant pis.
La voiture redemarre, direction la Marina, pour y deguster un fish’n’chips et autres specialites de la mer. Ou pas, n’est-ce pas Benoit ? Il etait bon, ce New-York steak ?
Toujours peu emballes par notre breve ballade sur le quai, pris entre le vent et le froid, nous decidons de rentrer dans la City et d’apprecier son cachet. Et quoi de mieux que de descendre une fois Lombard Street, alias la fameuse rue sinueuse et o combien pentue de San Francisco, connue a travers le monde ? He bien… la descendre 2 fois, pardi ! Merci a Jean pour sa conduite sportive mais sa conduite quand meme, qui m’aura permis de prendre des photos depuis Lombard !

Vue depuis Lombard Street

Vue depuis Lombard Street

S’en est suivie une longue seance photographie, car c’est un des points communs de tous les passagers de la voiture.
Une fois les portraits, paysages, macros, files, voire les photos paparazzis (hein les gars…) realisees, nous nous dirigeons vers un autre point de vue remarquable de la ville : Telegraph Hill et sa fameuse Coit Tower.

Telegraph Hill - Coit Tower

Telegraph Hill - Coit Tower

La encore, pour les incultes et portes sur la chose de surcroit, voici de quoi assouvir votre desir… de culture : Lilie Coit (en Anglais) et sa Coit Tower (en Francais).
La encore, nous avons mitraille dans tous les sens et jusqu’a la tombee de la nuit, avant d’aller nous restaurer.

Au final, encore un week-end bien sympa, fait de bons moments entre amis, franches rigolades, belles decouvertes et belles photos ! On remet ca quand vous voulez, du coup ! 😉

Ressources :
Mes photos de la Soap Box Race
Mes autres photos de San Francisco

Et ca dure…

La soiree du 14 Aout dernier (oui je sais, ca remonte !) a ete l’occasion de decouvrir un des sports majeurs aux USA, le Base-ball.
Sport olympique, comme vous avez du le constater lors des derniers JO a Pekin, c’est egalement un sport national majeur ici aux US, au meme titre que le Football (Americain pour les francophones), le hockey ou encore… la paranoia et la goinfrerie a tout heure. Bon je m’egare tout en etant mauvaise langue.

Le public regardant le match...

Le public regardant le match...

Outre la volonte de decouvrir ce sport un jour ou l’autre, il faut dire que ce soir-la nous (les employes de Yahoo!) etions bien motives par les tickets gratuitement mis a disposition. Me voici donc parti en compagnie de quelques autres Yahoo! en direction du stade des San Jose Giants (les faux), le Municipal Stadium.
Sherm, Cecile et Julien

Sherm, Cecile et Julien

Contrairement a l’AT&T park, l’antre des San Francisco Giants (les vrais), le stade municipal n’est pas tres grand, donc n’aurait tres certainement pas pu accueillir tous les Yahoos et leurs conjoints ! Yahoo! savait ce qu’il faisait neanmoins…

Arrives vers 19h30, le match semblait avoir debute depuis 1/2 heure deja. Pas de quoi s’affoler, les gens continuent d’arriver, s’installent, discutent, vont chercher a manger, a boire, etc. Certains regardent le match.

Pret a renvoyer la balle ?

Pret a renvoyer la balle ?

Oui car pour les gens d’ici, aller au match c’est comme aller au cinema, a un festival, voire a un concert. On y va plus pour dire qu’on y est alle que pour profiter du moment ou l’on y est. Je ne sais pas si ca a du sens, mais contrairement a un match de football en France, ou les supporters en parlent avant, vont au stade en avance et encouragent leur equipe, sont attentifs, ici ils ont l’air de plus prendre ca comme un spectacle.
La encore j’exagere, certains sont derriere leur equipe, et reagissent au match. Mais l’ensemble est moins passionne, semble-t-il.
Apres quelques temps, personnellement j’ai compris pourquoi : un match de base-ball est long, hache, entrecoupe d’arrets de jeu, eux meme combles par des petits shows annexes. Du coup c’est tres difficile de rester concentre sur le match, on a du mal a discerner quand ca joue et quand ca joue pas, quand c’est important ou non, etc. Encore plus lorsque l’on ne connait pas toutes les regles ou surtout comment on compte les points.
D’ou le titre, tant le match aurait pu etre sponsorise par Duracell… comprenne qui pourra.
A retenir parmi les faits marquants du match : le jeu des chaises musicales, le concours de YMCA dans le public, l’interpretation du God Bless America par une jeune fille et enfin le cassage d’oreille par le speaker du stade apprenant a la foule comment faire un beau Yodel.
Bref vous l’aurez compris, je n’ai pas retenu grand chose du match, a part que le match fini, les adversaires du jour ont conteste et ca a du repartir pour 10 minutes…
La nuit bien tombee, il etait alors temps d’assister au deuxieme effet Kiss-cool propose par Yahoo!, a savoir un sympathique feu d’artifice ! L’histoire ne dit pas s’ils ont voulu rattraper le feu d’artifice du 4 Juillet dans le brouillard…
Au final, meme si notre match n’a pas ete le plus long de l’histoire (2h30 contre des matches qui peuvent aller jusqu’a 3 ou 4h!), l’experience n’a pas ete des plus convaincantes. Je retenterai peut-etre le coup a San Francisco, a voir.

Un autre avis sur la question : le post de Julien et Cecile.
Mes photos prises pendant le match.

YAFEFY: Yet Another Fun Event From Yahoo! – Un nouvel evenement fun offert par Yahoo!

Dans la plupart des societes, Yahoo! incluse, il est de coutume de faire des soirees de Noel ou de fin d’annee, afin de celebrer…Noel, ou la fin de l’annee, recompenser les salaries pour les efforts fournis tout au long de l’annee, et passer du bon temps entre collegues.

Lentree du camp Yahoo! avec Cedric

L'entree du camp Yahoo! avec Cedric


A cela, Yahoo! ajoute chaque annee le pendant estival, a savoir un evenement en plein-air. Contrairement au repas de fin d’annee, ou seul le conjoint est convie, ici toute la famille peut venir. L’evenement prevoit alors tout un tas d’activites pour les petits et les moins petits : outre un pique-nique geant, les participants peuvent pratiquer un peu d’escalade, jouer a quelques jeux d’adresse, faire de l’auto-tamponneuse, gagner le gros lot au bingo etc.
Nascar... ou presque.

Nascar... ou presque.

Lescalade montee sur...remorque !

L'escalade montee sur...remorque !

C’est aussi bien sur l’occasion de discuter avec de nouvelles personnes, sortir du cadre du travail pour decouvrir leur famille, leurs centres d’interet.
La encore, Yahoo! fait les choses bien car tout est paye, y compris la navette qui ramene les personnes vers le Caltrain. Les goodies* associes sont par contre payants, mais apres tout c’est bien normal !
Nous avons tres beau temps a San Mateo ce jour-la, alors que San Fran’ etait une fois de plus noye sous une grosse nappe de brume. Partis avec Reem, son mari et Cedric, nous avons bien apprecie ces quelques heures passees a l’exterieur, dans les installations de Bay Meadows, qui n’est autre que l’hippodrome de San Mateo. Peut-etre y reviendrai-je pour y apprecier quelques courses hippiques…

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

GrrrroooOOOAAAaaarrrrrr!!!!

Voir l’article de Cedric sur le meme sujet.
D’autres photos de cet evenement.

* : Voir explication lettre G.

Un week-end festif place sous le signe de la… chauve-souris !

Un titre un peu curieux je vous l’accorde, mais qui va prendre tout son sens apres quelques lignes.
Ayant prevu de voir rapidement Batman: The Dark Knight, je devais absolument voir Batman: begins avant. Les fans de comics connaissent ces questions de continuite et ceux de series savent que l’ordre de visionnage des episodes, c’est important ! 😀

Begins Batman

Nous avons donc entrepris de voir cet episode chez Cedric, en compagnie de Gilles. Pourquoi chez Cedric vous demandez-vous surement. Parce qu’il a un ecran LCD de malade, pardi ! 😛
Apres un sympathique repas pris dans un resto mexicain sur Mission -Carne con Chile, pour les amateurs- nous avons donc file regarde ce qui s’averera etre un tres bon film, beaucoup plus reussi que les derniers opus, dont le role titre etait revenu a Val Kilmer puis George Clooney.
Ici c’est donc un acteur beaucoup moins connu -pour le moment- qui endosse le costume, Christian Bale. Brievement pour les connaisseurs, c’est un Batman beaucoup plus noir que l’on retrouve ici, et qui revient aux origines de l’histoire, donc adapte a ceux qui « debarquent » dans l’univers. A la fin du film, un appel est donc fait a la suite, puisque l’on decouvre une carte joker, censee bien sur rappeler le « vilain » du meme nom. Bref, j’etais gonfle a bloc pour aller voir la suite, prevue pour dimanche soir.
Le lendemain samedi, un tout autre programme nous attendait : nous avons pris la route direction Gilroy, afin d’assister au fameux Gilroy Garlic Festival, soit le festival de l’Ail de Gilroy. Ce festival fera l’objet d’un article a lui tout seul.
Revenus du festival, nous avons fait une halte au mall de Santa Clara, communement appele Valley Fair. Voir la definition de « Mall » a la section M de ce blog. Apres un petit tour et quelques achats, nous sommes rentres fourbus de notre journee, a peine la force de faire quelques courses et me voila litteralement couche devant la tele pour voir les resultats du contre-la-montre du Tour de France.
Dimanche etait le jour tant attendu du Camp Yahoo!, baptise Yahoo! Rocks. Grosso modo, il s’agit d’un evenement ouvert a tous, et specialement dedicace aux enfants. La encore, j’y reviendrai dans un prochain article.
Devant me rendre a Oakland pour une prise de sang, je suis finalement arrive au cinema vers 19h30, pour prendre ma « bat-place ». Malheureusement, l’annonce tombe 2 personnes devant moi : plus de place pour Dark Knight a 20h ! Degoute, je cherche un moyen de contacter Gilles et Cedric, mais en vain (je vous rappelle que je n’ai toujours pas de portable…).
Decu d’avoir fait tout ce chemin, de m’etre presse etc pour rien, je prends finalement ma place pour 21h15, et decide de m’accorder un petit en-cas (dedicace a Amelie 😉 ).
Finalement, une seance encore bien bondee pour un film long de 2h30. Mais sans regret, car le film est bon, malgre quelques cotes James Bond un peu plus marque que dans le premier. Surtout surtout, la formidable prestation d’Heath Ledger, peu comparable a celle de Jack Nicholson avant lui, mais tout aussi bonne. Il n’aura malheureusement plus la chance de demontrer toute l’etendue de son talent, qu’il est parti exercer sous d’autres contrees…

Heath Ledger playing The JokerHeath Ledger

Me voici donc rentre vers 00h30, encore bien satisfait de ce week-end tres rempli !

« Caution! The doors are about to close… » *

Chaque jour de travail, je voyage de San Francisco a Santa Clara en prenant le train appele Caltrain.

Pour me rendre a la gare, j’ai environ un quart d’heure, vingt minutes de marche. Je longe le sud de la baie, donc j’ai le joli soleil du matin qui m’accompagne.

Le Caltrain est une sorte de RER ou TER, qui relie San Francisco a toutes les principales villes de la Silicon Valley, jusqu’a Gilroy, au sud de San Jose. Celles-ci sont reparties en zones, et forcement le tarif varie en fonction du nombre de zones traversees.
Caltrain arriving at station

Il est possible de prendre soit des tickets a la journee, soit un pass de 10 trajets utilisables sous 90 jours, soit un pass au mois. Par exemple, un pass de 10 trajets sur les zones 1 a 3 coute $49, soit environ 30,7 euros au cours recent.

Le train fonctionne tous les jours, les jours de semaine de 4h30 a 1h32, pour respectivement le depart le plus tot et l’arrivee au plus tard. Pour autant, tous les trains ne font pas tous les arrets. Il y a par exemple les « baby-bullet » : ce sont des trains express qui ne font que les arrets principaux, ce qui est bien pratique lorsque l’on vient de San Francisco et que l’on descend loin dans la Valley. La ou le train s’arretant dans toutes les gares va mettre 1h08 au mieux pour aller de San Francisco a Mountain View (la ou je m’arrete le matin), l’express ne mettra « que » 44 minutes.

N’esperez pas frauder, car le train est tout le temps plein de controleurs, d’agents etc. Et quand je dis tout le temps, c’est dans TOUS les trains, car ils remplissent de multiples taches : ils annoncent les arrets (!), ils aident les personnes agees ou deficientes a monter, s’installer dans le train et descendre, controler les tickets des voyageurs, gerer les soucis en tout genre… Par contre ils sont relativement cools. Ils n’ont pas « l’amendite aigue » et si vous avez une bonne raison, ils peuvent vous laisser repartir sans vous verbaliser.

A la descente des principaux trains s’arretant a Mountain View, des navettes affretees par Yahoo! nous attendent pour nous emmener directement aux portes des bureaux, et ce en vingt minutes environ. Pratique ! Un privilege que de nombreuses grandes entreprises dans la vallee octroient a leurs salaries : chaque matin, c’est le defile des « shuttles », desservant pele-mele Apple, Google ou encore Cisco.

Donc si vous avez bien suivi, la duree theorique porte-a-porte de mon trajet chaque matin ET chaque soir s’eleve a…1h15 au mieux. J’ai bien pris soin d’employer les termes « theorique » et « au mieux », car ce n’est pas toujours comme ca…

En effet le Caltrain est repute pour avoir regulierement des soucis, les fameux « soucis en tout genre » que j’evoquais plus haut. Selon les dires de certains, et apres une premiere experience reguliere, le Caltrain a au minimum un souci serieux par mois. Et si rien ne survient pendant un mois, le mois suivant risque de voir survenir deux problemes serieux…

Pour ne rien arranger, c’est parait-il une solution « efficace » pour qui veut se suicider…

Je vous rassure je n’ai pour le moment rien vu de tel, mais c’est vrai qu’il a souvent du retard, de quelques minutes a au moins une demie-heure, sur un trajet comme celui-ci ca commence a faire… L’autre matin, nous avons meme change de voie sur quelques centaines de metres, l’agent se voyant oblige de faire une annonce une fois arrete pour indiquer aux gens montant dans le train que nous n’allions pas a San Francisco mais en direction de San Jose…

En resume, pour le moment c’est cool, ca remue pas trop, on peut se reposer dedans. Mais au final, ca coute, c’est pas toujours tres fiable, et faut habiter pas trop loin de l’arret pour que ce soit interessant.

Je pense donc delaisser cette situation au final, pour me rabattre sur…je ne vous ai jamais parle des navettes qui partent de San Francisco pour arriver directement au bureau ?

* Equivaut a « Attention a la fermeture des portes » que l’on peut entendre dans le tramway de Grenoble.